A A A

Serge Nadeau aurait empoché 7 378 $

18 mai 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(18-05-2007)Accusé d’abus de confiance, le haut fonctionnaire fédéral Serge Nadeau aurait réalisé un gain de 7 378 $ après avoir négocié illégalement des parts du fonds de revenu Pages Jaunes, indique la Gendarmerie royale du Canada(GRC).

Cette histoire remonte à 2005. Quelques heures avant que l’ancien ministre libéral des Finances Ralph Goodale annonce qu’il n’imposerait pas les fiducies de revenu, les opérateurs boursiers ont envahi les marchés et enflammé les cours.

Soupçonnant des proches du Parti libéral d’être à la source des fuites auprès des courtiers, le Nouveau parti démocratique a demandé une enquête de la GRC. Or, après 14 mois d’investigation, les policiers se sont aperçus que c’était plutôt Serge Nadeau qui avait profité de la situation. Le gouvernement l’a suspendu sans salaire.

M. Nadeau était alors directeur général de l’analyse à la direction de la politique de l’impôt au ministère canadien des Finances. Avec sept autres personnes, il était en présence du ministre Goodale, le 22 novembre 2005, lorsque ce dernier a décidé de ne pas imposer les fiducies de revenu.

Selon la GRC, Serge Nadeau aurait acheté 3 100 parts de Pages Jaunes le 23 novembre au matin, soit environ huit heures avant que le ministre ne rende publique sa décision. Il a conclu la transaction par l’intermédiaire de Courtage à escompte TD Waterhouse. Serge Nadeau a vendu ses parts à profit un mois après les avoir achetées. Selon l’acte d’accusation, il a utilisé des renseignements confidentiels pour en tirer un avantage personnel.

C’est l’Autorité des marchés financiers(AMF)qui a mis la GRC sur la piste de Serge Nadeau. En effet, l’AMF inspectait les transactions relatives aux parts du fonds de revenu Pages Jaunes. Quand le nom de Serge Nadeau est apparu, les limiers de l’AMF ont constaté que quelque chose ne tournait pas rond et ont attaché le grelot.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000