A A A
Établissements

Services en régions : Desjardins répond aux critiques

19 mai 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Depuis l’annonce de fermetures de points de services en régions, le Mouvement Desjardins a été la cible de nombreuses critiques. Afin de rectifier certains propos rapportés dans les médias, Normand Desautels, premier vice-président exécutif et directeur général de la Fédération, a tenu à apporter des précisions en publiant un billet sur le site de l’institution la semaine dernière.

Les fermetures annoncées ne changent en rien le positionnement de la bannière au Québec, soutient Normand Desautels.

« Desjardins a environ le même nombre de points de service au Québec que la plus grande banque canadienne en a à travers tout le pays. D’ailleurs, plus de 30 % des points de services de Desjardins sont situés dans des zones à faible densité, contre 2 % des succursales bancaires. »

Faisant référence à l’évolution des technologies et des habitudes de la clientèle, il ajoute : « Nous avons fait évoluer les moyens d’accéder à Desjardins pour répondre aux besoins changeants de nos membres. Aujourd’hui, ils ne réalisent plus que 3 % de leurs transactions au comptoir de leur caisse alors qu’il y a maintenant 12 fois plus de transactions réalisées sur Internet qu’au comptoir. »

Décisions difficiles

« On l’oublie trop souvent, mais Alphonse Desjardins a été témoin de son vivant de la fermeture de 44 des 187 caisses qu’il a fondées, car le milieu ne permettait pas d’assurer la présence forte d’une coopérative financière », rappelle M. Desautels.

Selon la haute direction, Desjardins travaillerait actuellement « avec les gens du milieu à trouver des solutions pour maintenir l’accessibilité des services et assurer une présence forte de Desjardins, que ce soit par des conditions avantageuses pour la vente d’immeuble, le partage de locaux, une offre de services à domicile ou encore une contribution à un projet structurant pour la communauté. »

M. Desautels a aussi rappelé que l’institution est toujours présente partout en province. « Notre engagement dans les communautés se traduit aussi par la présence de centres de contacts avec la clientèle à Trois-Rivières, à Gaspé et à Granby — où des centaines de précieux emplois ont été créés — ainsi que dans l’est de Montréal. »

Il a également rappelé la décision du Mouvement d’ouvrir en région pas moins de 17 centres d’opérations administratives, plutôt que de les concentrer en un seul centre urbain, comme le voulait la politique de déconcentration des emplois en vigueur.

« Enfin, n’oublions pas que notre engagement se traduit également par des centaines de milliers de dollars remis tous les jours dans nos communautés pour bâtir des infrastructures, soutenir des événements culturels ou des organismes d’entraide », conclut Normand Desautels.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.