A A A
Argent

Simplifiez le système fiscal, demandent les Canadiens

11 septembre 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Près des deux tiers (62 %) des Canadiens jugent qu’il est important que le pays ait un système fiscal simple, dit l’Association des comptables généraux accrédités du Canada (CGA-Canada). À la suite d’un sondage mené en mai dernier, CGA-Canada conclut qu’un grand nombre de Canadiens estiment que le système fiscal « ne va pas dans la bonne direction » et qu’il est plus complexe qu’il ne l’était il y a 10 ans.

« Ces constatations sont conformes au désir de CGA-Canada de voir une modernisation du système fiscal qui en assurera la simplicité, la transparence et l’efficience », note l’organisme. Si elle se fait de façon judicieuse, la simplification fiscale pourrait se traduire par des « avantages considérables pour les secteurs public et privé, ainsi que pour les particuliers », ajoute-t-il.

Selon l’étude, plus de la moitié des Canadiens pensent que les crédits d’impôt spéciaux n’ont « aucune incidence sur le comportement des gens » et que ces crédits ne font essentiellement que les récompenser pour des choix qu’ils auraient faits de toute façon.

Une forte majorité de participants (68 %) appuient l’élimination de certains crédits d’impôt spéciaux en faveur d’une baisse globale de leur taux d’imposition.

« Ces résultats montrent que les Canadiens préféreraient que les mesures prises par le gouvernement portent sur une réforme efficace du système fiscal plutôt que sur des allégements fiscaux ciblés », croit CGA-Canada.

De plus en plus d’intervenants demandent des réformes fiscales au Canada. Dans un rapport publié récemment, la Chambre de commerce du Canada indique que la complexité du système fiscal canadien constitue l’un des 10 principaux obstacles à la compétitivité. Par ailleurs, dans son rapport de 2011, le Comité permanent des finances de la Chambre des communes recommandait la création d’un groupe d’experts chargé d’examiner, de moderniser et de simplifier le système fiscal.

CGA-Canada affirme que le moment est propice pour faire avancer ce dossier et, à cette fin, annonce la tenue d’un sommet sur la simplification fiscale, sur invitation seulement, qui aura lieu à Ottawa le 4 décembre prochain. Au cours de ce sommet, une soixantaine de parties prenantes, fonctionnaires et leaders d’opinion en politique fiscale se pencheront sur les considérations stratégiques entourant la simplification du système fiscal, éclaireront le débat, établiront les priorités et cerneront les prochaines étapes à franchir.

Loading comments, please wait.