A A A
Épargne

Soins de longue durée : le régime public canadien ne suffira pas

26 juin 2013 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Vos clients doutent encore de la nécessité de souscrire une assurance de soins de longue durée? Dites-leur que la firme KPMG vient de démontrer que les régimes publics ne suffiront pas à la tâche dans un avenir assez rapproché.

Au terme d’une enquête sur le vieillissement de la population canadienne, KPMG conclut que les soins de longue durée aux aînés ne figurent pas au premier rang des priorités nationales.

Ce problème pourrait submerger le système de soins de santé de nombreux pays, dont le Canada. Pour éviter le choc qu’occasionnera l’arrivée massive de Canadiens vieillissants dans le réseau public de la santé, KPMG estime que les 10 actions clés suivantes doivent être mises en place rapidement :

1. Offrir des soins personnalisés.

2. Intégrer les soins.

3. Repenser les soins médicaux.

4. Regarder au-delà des limites institutionnelles pour bien saisir les besoins de la collectivité.

5. Investir dans la formation de main-d’œuvre formelle et informelle.

6. Tirer parti des technologies.

7. Mettre l’accent sur les résultats.

8. Élaborer de meilleurs modèles de financement.

9. Intensifier la recherche.

10. Faire évoluer les mentalités à l’égard des aînés.

Autrement dit, les modèles de prestation des soins de santé doivent être revus, constate KPMG. Les enjeux en matière de ressources humaines, y compris la faible disponibilité des soins de longue durée aux aînés et l’attrition du personnel de la santé, doivent être maîtrisés « avant que le système de soins de santé n’atteigne un niveau critique ».

« Nous savons que la population vieillit et qu’il y aura des répercussions sur notre système de soins de santé. Malgré cela, les mesures prises pour répondre à cet enjeu sont sporadiques et insuffisantes. Il faut amorcer un dialogue national sur la question des soins aux aînés et élaborer de nouvelles approches pour offrir à la population grandissante d’aînés canadiens l’attention, les traitements et les soins requis », prévient KPMG.

En souscrivant une assurance de soins de longue durée, vos clients pourraient prendre une longueur d’avance dont ils vous seront reconnaissants.

Pour consulter l’enquête de KPMG intitulée An Uncertain Age: Reimagining Long-Term Care in the 21st Century, cliquez ici.

À lire : Soins de longue durée : trop de Québécois comptent sur l’État

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000