A A A

Solide 3e trimestre 2007 : la TD augmente son dividende trimestriel de 8 %

23 août 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Vous aurez de bonnes nouvelles à annoncer à vos clients qui ont des actions du Groupe Financier Banque TD dans leur portefeuille. L’entreprise vient d’annoncer une augmentation de 8 % de son dividende trimestriel. Chaque action ordinaire de la Banque TD rapportera maintenant 57 cents.

Le numéro deux bancaire au Canada récompense ainsi ses actionnaires parce qu’il a affiché un « rendement global très solide » au cours de la période. Le tableau ci-dessous donne les faits saillants.

3e trimestre

* Gestion de patrimoine. Profit net en hausse de 22 % à 185 millions de dollars. Parmi les opérations rentables, TD note son investissement dans TD Ameritrade, qui a généré un profit de 59 millions. Ed Clark a prévenu les actionnaires que « l’instabilité globale du marché risque de nuire à nos résultats à court terme ». Pour le long terme, le pdg du Groupe financier Banque TD demeure optimiste. La gestion de patrimoine est une activité qui « fait preuve de résilience et d’un potentiel de croissance future », a-t-il indiqué.

* Services bancaires personnels et commerciaux aux États-Unis. Le bénéfice net est passé de 68 à 109 millions de dollars. Ce gain de 60 % est attribuable à l’accroissement de la participation de TD dans TD Banknorth, qui est maintenant de 100 % par suite de l’opération de privatisation conclue en avril 2007.

* Services bancaires en gros. Hausse de 41 % du bénéfice net, à 253 millions de dollars. Les opérations sur les marchés financiers, les activités de placements et les prêts aux grandes entreprises ont généré des revenus de 692 millions de dollars. Cette division a connu un « excellent trimestre » grâce à une franchise canadienne vigoureuse, à de solides revenus de négociation de titres et à une importante contribution du portefeuille de placements en actions. Ici aussi, prévient la TD, la volatilité récente du marché pourrait avoir une incidence sur ses résultats à court terme.

« Notre stratégie qui consiste à investir constamment dans nos solides entreprises canadiennes et leur expansion tout en optimisant le potentiel de croissance interne de notre plateforme aux États-Unis continue de favoriser nos actionnaires. Les récents soubresauts du marché expliquent pourquoi nous ciblons les activités de détail à forte croissance et une banque de gros positionnée pour produire un bon rendement en courant un risque limité », a souligné Ed Clark.

Les investisseurs ont accueilli ces résultats avec modération et faisaient avancer le titre de 0,65 % à 68,88 $ en mi-séance jeudi dernier à Toronto.

Loading comments, please wait.