A A A
Attention

Sollicitation sur le Web : méfiez-vous de Jean-Paul Karcz

2 avril 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les consommateurs doivent se méfier des activités de Jean-Paul Karcz, que ce soit sur des sites Web ou dans les petites annonces publiées sur le Net, a mis en garde hier l’Autorité des marchés financiers (AMF).

En effet, celui-ci utiliserait ces différents supports pour faire la promotion de plateformes d’investissement, en plus d’offrir des conseils à des investisseurs.

Pénalités administratives?

Or, il n’est pas inscrit auprès de l’Autorité et ne peut donc ni solliciter ni conseiller les consommateurs québécois en matière de placements. Malgré cela, assure l’organisme de réglementation, il aurait offert, et continuerait de le faire, par le biais d’annonces sur le Web, des conseils d’investissement en valeurs.

Afin d’assurer le respect de la loi et de protéger le public, l’AMF a demandé au Bureau de décision et de révision (BDR) de prononcer des ordonnances pour que cessent les activités de l’homme d’affaires.

Elle réclame aussi que soit retiré des divers sites Web où il est présent tout contenu relatif à son titre de conseiller, en plus de demander au BDR qu’il lui impose des pénalités administratives.

Inscrit jusqu’en 2012

L’Autorité précise que Jean-Paul Karcz a été inscrit à titre de représentant de courtier en valeurs de plein exercice de 2007 à 2009, et de représentant de courtier de 2009 à 2012.

Et elle profite de ce cas pour inciter les investisseurs à mettre en pratique cinq étapes simples qui peuvent leur permettre de détecter s’ils sont la cible d’une approche douteuse.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques