A A A
Affaires

Sous-traitance d’emplois : la RBC s’excuse publiquement

12 avril 2013

  • envoyer
  • imprimer


Afin de calmer la grogne causée par l’impartition à l’étranger de 45 emplois qu’occupent des employés canadiens, la RBC a publié jeudi une lettre d’excuses qui paraîtra dans les grands médias.

Dans son intégralité, voici la lettre qu’a signée Gordon Nixon, le grand patron de RBC.

Lettre ouverte aux Canadiens

Cette semaine, RBC a fait l’objet d’une attention des médias d’une manière qu’aucune entreprise ne souhaite.

Le récent débat entourant les dispositions que nous avons prises concernant l’impartition de certains services technologiques a soulevé d’importantes questions.

Bien que nos actions soient conformes à la réglementation, le débat portait sur une autre question. Pour de nombreuses personnes, il ne s’agit pas simplement de respecter la réglementation, mais de répondre aux attentes de nos employés, de nos clients, de nos actionnaires et des Canadiens à l’égard de RBC. Cette question nous tient réellement à cœur.

Malgré tous nos efforts, nous n’arrivons pas toujours à répondre aux attentes de toutes ces parties prenantes, et lorsque nous faisons erreur, vous êtes prompts à nous le faire savoir. Soyez assurés que je vous écoute et que nous prenons les engagements suivants.

En premier lieu, je tiens à offrir mes excuses aux employés touchés par cette entente d’impartition. Nous aurions dû faire preuve de plus d’attention et leur offrir une aide plus importante. Nous leur offrirons à tous un emploi équivalent à la Banque.

Ensuite, nous examinons nos ententes avec les fournisseurs et nos politiques à cet égard, en mettant l’accent sur l’emploi au Canada et la prospérité du pays, et en conciliant notre volonté d’être à la fois une entreprise qui réussit sur le plan commercial et une entreprise citoyenne de premier plan.

Troisièmement, nos centres de contact avec la clientèle canadiens sont situés au Canada et ont pour mandat de soutenir nos activités au Canada et aux États-Unis. Ils demeureront au Canada.

Enfin, nous travaillons à la conception d’un nouveau programme visant à aider les jeunes à acquérir une première expérience de travail au sein de notre entreprise. Nous en ferons l’annonce dans les semaines à venir.

RBC est fière d’employer plus de 57 000 personnes au Canada. Au cours des quatre dernières années, en dépit d’une économie mondiale difficile, nous avons créé près de 3 000 emplois à temps plein au Canada. Nous embauchons aussi plus de 2 000 jeunes chaque année au Canada et nous contribuons au maintien de milliers d’autres emplois par nos achats auprès de fournisseurs canadiens. La poursuite de notre croissance suscitera la création d’encore plus d’emplois pour les Canadiens.

Depuis l’établissement de RBC, en 1864, nous travaillons sans relâche pour mériter la confiance et l’appui de la collectivité. Aujourd’hui, nous demeurons tout aussi déterminés à mériter le privilège d’être le premier choix de nos clients, à offrir à nos employés des carrières enrichissantes, à procurer à nos actionnaires de bons rendements et à soutenir les collectivités au sein desquelles nous avons le privilège de faire affaire.

Pour terminer, j’aimerais remercier nos employés, nos clients, nos actionnaires et nos partenaires dans la collectivité de leurs commentaires et de leur soutien.

Veuillez agréer mes sincères salutations.

Gord Nixon

Président et chef de la direction

Banque Royale du Canada

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000