A A A
Établissements

Standard Life : des impacts limités pour les courtiers

5 décembre 2011 | Fabrice Tremblay | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Symboliquement, le retrait de la Standard Life du secteur de l’assurance vie individuelle a un impact considérable; la Standard Life exerce ses activités au Canada depuis 178 ans. Pour les conseillers indépendants et les courtiers, cela ne semble toutefois cependant pas représenter un grand changement. Ils disent être habitués aux regroupements d’activités et à la diminution du nombre de fournisseurs.

« Ça fait une vingtaine d’années que je suis dans la pratique, et c’est toujours malheureux quand on perd un manufacturier qui avait des contrats avec de la distribution indépendante, souligne Léon Lemoine, planificateur financier pour Lafond + Associés. Surtout que la Standard Life était quand même bien implantée au Québec. Ils avaient des produits de qualité, offraient une solidité financière et une bonne image de marque », ajoute le conseiller.

Selon M. Lemoine, ce retrait ne cause pas de problème particulier, car il reste plusieurs autres compagnies d’envergure dans le secteur de l’assurance de personne. « On espère juste qu’il ne restera pas seulement un ou deux joueurs. Le choix s’est réduit de près de 50 % au cours des deux dernières décennies. Ça c’est préoccupant, par contre il reste encore d’excellentes compagnies en place », affirme M. Lemoine.

Standard Life a annoncé qu’à partir de janvier prochain, elle n’offrirait plus les produits individuels d’assurance vie et d’assurance maladies graves. Elle continuera cependant à administrer les polices déjà en vigueur. Dans une lettre à ses clients, la compagnie s’engage à maintenir un haut niveau de service à la clientèle pour les clients existants.

Tarification
Les produits d’assurance de personne individuelle de Standard Life n’étaient pas les moins chers du marché, mais les tarifs étaient adéquats par rapport à la qualité, souligne M. Lemoine. Au niveau de la tarification, des changements étaient survenus autour de 2005. « Standard Life a augmenté le coût d’assurance uniforme avant les autres compagnies », indique Patrick Cloutier, vice-président ventes et développement des affaires au Groupe Cloutier. Les ventes de Standard Life à l’échelle nationale avaient un peu diminué à partir de ce moment-là dans cette catégorie de produits.

Même si l’assureur s’engage à administrer les polices existantes, certains aspects devront être surveillés par les courtiers. « Là où on peut avoir une petite inquiétude, c’est sur le plan des produits disponibles pour les transformations. Nous avons un gros portefeuille de temporaires chez nous : temporaires 10 ans, temporaires 20 ans. Il y a des clauses qui permettent aux clients de convertir leur produit en permanent », explique M. Cloutier. Selon lui, il faudra s’assurer que les produits mis à la disposition des clients pour la conversion soient compétitifs.

Loading comments, please wait.