A A A
Épargne

Stratégies d’effet de levier : trop risquées?

17 novembre 2011 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La Fondation canadienne pour l’avancement des droits des investisseurs (FAIR Canada) estime que les investisseurs sont mal servis par les leviers financiers que leur proposent un certain nombre de conseillers.

Elle réclame des Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) une meilleure protection contre les risques que leur font courir « des personnes inscrites qui les encouragent à emprunter pour investir dans des fonds communs de placement ou des produits similaires ».

Selon FAIR Canada, la plupart des investisseurs individuels n’ont pas le profil requis pour adopter les leviers financiers. Il s’agirait même d’un « problème systémique » auquel les organismes de réglementation devraient s’attaquer, sans quoi les investisseurs continueront « de se faire vendre des placements qui ne leur conviennent pas, avec comme résultantes des pertes financières et la multiplication des plaintes d’investisseurs ».

Pour étayer ses propos, FAIR Canada cite un rapport de la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick qui note une forte corrélation entre les placements impliquant un emprunt, les placements non convenables et les pertes pour les consommateurs. « La Commission a constaté que, dans 68 % des cas où l’utilisation de l’effet de levier était  »dynamique », l’investisseur avait subi des pertes », indique l’organisme.

FAIR Canada s’inquiète également du fait que des conseillers portés sur l’emprunt pour investir brossent à leurs clients « un tableau trompeur des risques et des avantages d’une telle stratégie ». L’industrie devrait présenter clairement, pleinement et explicitement les risques associés à ces leviers, et ce, dans un langage compréhensible. « Plus précisément, il devrait être interdit de minimiser les risques connexes dans le matériel de marketing », précise FAIR Canada.

FAIR Canada demande aux ACVM de modifier l’article 13.13 (Mise en garde concernant le recours à un emprunt) du Règlement 31-103 sur les obligations et dispenses d’inscription. À court terme, elle exhorte les ACVM et leurs membres à émettre des avis à l’intention des personnes inscrites pour attirer leur attention sur :

* La nécessité d’une supervision adéquate des placements achetés par emprunt.

* Le fait que tout matériel de publicité et de marketing doit être juste et équilibré. La documentation publicitaire devrait divulguer tous les risques associés aux leviers financiers et préciser que ces stratégies ne conviennent qu’à des investisseurs ayant une tolérance élevée au risque.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000