A A A
Immobilier

Surévaluation immobilière au Québec

20 novembre 2013 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


L’agence de notation Fitch Ratings estime que les prix immobiliers sont surévalués de 26 % au Québec et de 21 % pour l’ensemble du Canada.

Fitch n’anticipe pas une correction brutale des valeurs actuelles, mais elle prévoit un recul progressif des prix de 10 % au cours des cinq prochaines années.

La popularité de l’accès à la propriété a poussé les Québécois à payer le fort prix pour les maisons et amené l’endettement hypothécaire à des niveaux record, ce qui les rendrait vulnérables à un choc advenant une hausse des taux d’intérêt.

Fitch a établi sa mesure de surévaluation en comparant, de 1980 à aujourd’hui, la variation des prix d’un panier de variables incluant notamment le taux de chômage, les taux hypothécaires, la population et la construction de nouvelles propriétés.

Loading comments, please wait.