A A A
Podcast

Syndrome d’anxiété dans le secteur de la santé

12 septembre 2017 | Soumis par Investissements Renaissace | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

maladie_grave_gerer_stress_argent_425x283En raison du manque de décision politique à Washington, les investisseurs du milieu de la santé sont encore dans l’incertitude, mais les choses pourraient changer rapidement, selon Ann Gallo, analyste spécialisée en santé et gestionnaire de portefeuille pour Wellington Management.

Cliquer ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct.

« Il y a un problème structurel dans le système de santé américain : nous ne payons pas pour ce que nous voulons, mais pour ce que l’on nous donne. Et nous manquons d’outils de mesure des résultats médicaux. La réglementation qui a été mise en place jusqu’ici a tenté, pour le meilleur et pour le pire, de remédier à ce problème », dit Ann Gallo.

Idéalement, les investisseurs aimeraient payer pour l’innovation et la valeur. Et si les initiatives politiques en matière de santé risquent de créer de la volatilité, elles seront bénéfiques à long terme car elles aboutiront sur un système qui récompense mieux l’innovation et la valeur, avance l’experte, car c’est ce que souhaitent ultimement les investisseurs comme les consommateurs.

« La loi Obamacare a été créée car contrairement à la plupart des autres pays développés, nous n’avions aucun système pour couvrir les citoyens qui n’avaient pas d’assurance de leur employeur, ni d’accès à Medicare ou Medicaid », dit Ann Gallo en référence aux programmes fédéraux destinés respectivement aux aînés et aux plus démunis. Avant Obamacare, 60 millions d’Américains n’avaient aucune couverture, rappelle-t-elle.

« Nous allons peut-être voir les républicains effectuer des changements à la loi en allégeant certaines mesures généreuses ou en empêchant la croissance des marchés d’assurances des États. Mais nous ne verrons pas d’abrogation de la loi. Dans les prochains mois, le Congrès va sûrement tenter de consolider les faiblesses de la loi à mesure qu’approchent les prochaines élections législatives. Personne ne veut voir les marchés d’assurances exploser et retirer l’assurance médicale à des millions de gens », prévoit Ann Gallo.

Sur les marchés boursiers, l’élection de Donald Trump avait provoqué la volatilité dans le secteur de la santé. Les titres des hopitaux et de leurs fournisseurs avaient notamment chuté parce que les investisseurs croyaient à une abrogation complète d’Obamacare, rappelle Mme Gallo.

« On sait maintenant que ça n’aura pas lieu, et ces titres ont regagné de la vigueur en conséquence. Mais une part d’incertitude demeure car bien qu’on sait ce qui n’arrivera pas, on ne sait pas ce qui arrivera à la place. À mesure que des initiatives politiques surviennent, les gens gagneront de la confiance et les titres gagneront en valeur », croit-elle.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000