A A A
Économie

La Fed déçoit les attentes

18 septembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

C’est la fin d’un suspense qui aura duré toute la semaine. Après deux jours de réunion, et contrairement à ce que certains économistes anticipaient, la Banque centrale américaine (Fed) a finalement choisi la prudence en ne procédant pas à un premier relèvement de son taux d’intérêt en près de 10 ans.

Le loyer de l’argent reste donc inchangé à 0,25 %.

« Les récents développements dans l’économie et la finance mondiale ont quelque peu freiné l’activité et sont susceptibles d’exercer une pression à la baisse sur l’inflation à moyen terme », écrit le Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) dans son communiqué final, pour justifier son choix.

Cette décision américaine pourrait avoir un effet bénéfique à court terme pour le dollar canadien, selon Robert Spector, gestionnaire de portefeuille à MFS Investment Management de Toronto. « Ce ne serait pas surprenant de voir le cours du dollar canadien remonter prochainement, mais à moyen et long termes, il y a une limite à ce que le huard peux regagner en valeur comparé au dollar américain. »

CHINE, PÉTROLE ET EMPLOIS

Il semble que les turbulences financières sur le marché chinois ainsi que les incertitudes qui planent sur le cours du pétrole aient provoqué cet attentisme. Et ce, même si selon la Fed elle-même, l’économie américaine a progressé à un rythme « modéré » tout comme les dépenses des ménages et les investissements des entreprises. Le secteur immobilier a lui aussi donné de nouveaux signes « d’amélioration » tout comme le marché du travail. Le taux de chômage américain est en effet tombé en août à 5,1 %, au plus bas en sept ans, un niveau proche du plein emploi.

La décision du statu quo n’a d’ailleurs pas été prise à l’unanimité, l’un des membre de comité ayant admis avoir voté pour la hausse du taux d’intérêt de +0,25 %, à 0,5 %.

Dans le discours qui a suivi l’annonce, la présidente de la Fed, Janet Yellen, a également laissé entendre qu’un relèvement du taux en octobre « restait une possibilité ».

– Avec Advisor.ca

La rédaction vous recommande : 

La Fed a « égaré sa boussole »

Loading comments, please wait.