A A A

TD Waterhouse se livre au jeu des prédictions

18 décembre 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les maisons de courtage commencent à frotter leur boule de cristal pour prédire ce que 2008 réserve aux investisseurs. Lundi matin, c’était au tour de TD Waterhouse de livrer ses commentaires.

Essentiellement :
* États-Unis. Les facteurs positifs auront plus de poids que les facteurs négatifs. Les cours boursiers marchés s’apprécieront pour une sixième année consécutive, affichant vraisemblablement un rendement près du seuil de 10 %. Récession? Oubliez ça.
« La crise des prêts hypothécaires à risque a fait couler tant d’encre que nous pensons que ses effets ont déjà été absorbés par les marchés et se reflètent sur les cours actuels. La solidité des autres facteurs économiques fondamentaux combinée à l’effet stimulant sur les marchés du cycle présidentiel devrait donc contrebalancer les effets de cette crise et annihiler toute possibilité de récession aux États-Unis. »

* Canada. Ici aussi les marchés boursiers poursuivront leur croissance. Mais les rendements seront inférieurs à 10 %. « Le facteur sous-jacent à cette appréciation des marchés en 2008 ne sera pas le prix des produits de base, comme cela a été le cas pendant la plus grande partie de la phase haussière actuellement en cours, mais bien la poursuite de la rotation en faveur des secteurs moins cycliques, comme en témoigne le comportement des actions de plusieurs grands assureurs telles Manuvie, Sun Life et la Financière Power », note TD Waterhouse. Pour leur part, les porteurs de titres à revenu fixe toucheront des rendements de 4 à 4,5 %, ce qui est plus que les rendements inférieurs aux coupons de 2007.

* Europe. Le vieux continent devrait encore une fois être le marché étranger affichant le meilleur rendement, avec des rendements positifs près de 10 %. Ces rendements découlent des bénéfices appréciables engrangés par les sociétés européennes, de la croissance des dividendes ainsi que des évaluations boursières avantageuses. « Après une année médiocre en 2007, les marchés japonais connaîtront un meilleur sort en 2008, affichant un rendement près de celui des marchés européens », prévoit la firme de courtage.

* Pays émergents. La prudence sera de mise en 2008. D’abord, les titres des marchés en émergence ne sont plus vraiment bon marché et, collectivement, ils ont atteint leur plein potentiel. Ensuite, la politique monétaire de plusieurs pays se resserre, particulièrement en Chine où l’inflation se fait préoccupante. Enfin, les marchés en émergence sont notoirement volatils et pourraient être vulnérables à un ralentissement de la croissance.

TD Waterhouse fait un retour sur ses prédictions de l’an dernier. Dans l’ensemble, elle a visé juste, car cinq de ses six prédictions ont été dans le mille.

Ainsi, TD Waterhouse a prédit en 2007 que les marchés boursiers américains allaient progresser. Cela s’est avéré, mais les rendements « dans les deux chiffres » ne seront pas atteints. Toujours aux États-Unis, le courtier a souligné que les sociétés à forte capitalisation américaines devaient conserver le haut du pavé en 2007. Résultat : cette prévision semble en voie de se confirmer. En effet, l’indice S&P 500 offre pour l’instant un rendement supérieur de 644 points de base à celui de l’indice Russell 2000 des sociétés à faible capitalisation.

En ce qui a trait aux Bouses canadiennes, TD a anticipé une autre année de croissance en 2007, ce qui fut le cas. Elle avait indiqué que l’Europe serait le meilleur des grands marchés internationaux en 2007. Bien vu.

Pour ce qui est des fiducies énergétiques, les problèmes de flux de trésorerie des sociétés les plus faibles entraîneraient une vague de fusions dans ce secteur, a avancé TD Waterhouse. « Cette tendance a été en effet très prononcée, les fiducies les plus petites et dont les activités sont surtout axées sur le gaz naturel s’avérant particulièrement vulnérables, car la compression de leur évaluation en a fait des proies faciles », explique la firme de courtage.

Où s’est-elle trompée? Dans le secteur des titres à revenu fixe. En 2007, TD Waterhouse croyait que les porteurs d’obligations toucheraient un rendement égal à leur coupon, soit environ 4 %. « Notre prévision était trop optimiste. L’indice obligataire universel Scotia Capital a enregistré un rendement légèrement supérieur à 3 % », conclut-elle.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000