A A A

Terminée, la période de prospérité en matière de placements?

23 janvier 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La période de vaches grasses est-elle terminée sur les marchés boursiers? C’est la question que se pose l’Association canadienne du commerce des valeurs mobilières (ACCVM) dans la plus récente édition de son périodique trimestriel, la Revue des nouvelles émissions et opérations sur actions.

Aux prises avec un resserrement du crédit, les marchés boursiers se sont désintéressés des nouvelles émissions d’actions. Les financements par actions ont chuté à 8,5 milliards de dollars, une baisse de 47,7 % au troisième trimestre par rapport au trimestre précédent. En outre, c’est la première fois depuis 18 trimestres consécutifs que le total des émissions se situe sous la barre des 9 milliards de dollars. De même, le volume des opérations a chuté de 11,1 %, les investisseurs préférant s’abstenir en attendant de voir la réaction des marchés.

Les émissions d’actions ordinaires ont pour leur part connu des difficultés au troisième trimestre en chutant 39,4 % par rapport au trimestre précédent pour atteindre 6,9 milliards de dollars. Les émissions des fiducies de revenu ont fondu de 52,4 % par rapport au trimestre précédent et de 50,2% par rapport à la même période l’année dernière, pour atteindre 1,4 milliard de dollars. Le marché des émissions d’actions privilégiées était presque inexistant durant ce trimestre, avec quelques opérations totalisant moins de 100 millions de dollars.

Cependant, cette baisse des émissions n’est que de 5,9 % par rapport au 3e trimestre de 2006. Selon les estimations préliminaires des résultats du quatrième trimestre, selon l’ACCVM. L’association ainsi prévoit que le total des financements par actions devrait dépasser cette année 50 milliards de dollars, éclipsant ainsi le record de 49,2 milliards de dollars établi en 2005. Par ailleurs, 71 grandes transactions visant des émissions d’actions (actions ordinaires, actions privilégiées, sociétés en commandite et fiducies de capital) ont été conclues jusqu’à la fin de septembre 2007, déclassant le record de 64 transactions établi durant toute l’année 2006.

L’ACCVM craint toutefois que la volatilité des marchés ne persiste encore plusieurs mois, jusqu’à ce que les marchés aient surmonté la diminution de valeur des titres d’emprunt. Les entreprises canadiennes devront aussi s’attendre à des conditions de financement difficiles. Une baisse de la demande pour les ressources naturelles canadiennes pourrait encore diminuer les bénéfices des entreprises, le volume des opérations et le volume des émissions. Le dollar canadien au pair ou presque avec le dollar américain et les baisses prévues des taux d’intérêt provoqueront un ralentissement économique et freineront la croissance mondiale.

Pour consulter la Revue des nouvelles émissions et opérations sur actions de l’ACCVM, cliquez ici

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000