A A A

Titre de CFA : beaucoup d’appelés, peu d’élus

22 janvier 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(22-01-2007)À peine 39 % des 28 082 personnes inscrites mondialement à l’examen de niveau 1 menant au titre d’analyste financier certifié(CFA)ont obtenu la note de passage, souligne le CFA Institute. Bien que cela représente une hausse de 4 points de pourcentage par rapport à l’an dernier, on est loin de la moyenne historique de 47 % de réussite.

Les candidats en provenance du Canada se situent au-dessus de la norme. En effet, 40 % des 2 064 personnes qui ont subi l’examen ont décroché la note de passage. Ce sont les Européens qui ont le mieux performé, avec 42 % de réussite. On comptait 4 218  aspirants européens à l’examen. Par région, voici les autres résultats :
* Amérique centrale et du Sud : 41 %(170 candidats).
* Asie-Pacifique : 39 %(12 048 candidats).
* États-Unis : 38 %(8 426 candidats).
* Afrique/Proche-Orient : 28 %(1 156 candidats)

Les analystes qui deviennent CFA prennent en moyenne quatre ans pour réussir les trois examens requis, d’une durée de six heures chacun. Le CFA Institute estime que chaque examen requiert 250 heures de préparation. On dit que ce sont les tests les plus difficiles à passer dans l’industrie des services financiers. En effet, les candidats doivent démontrer des connaissances avancées en valeurs mobilières, en gestion de portefeuille, en analyse des résultats financiers, en méthodes d’analyse quantitative, en évaluation des rendements, en économie et en plusieurs autres domaines, dont la conformité et la déontologie.

« Les candidats qui réussissent un examen CFA démontrent aux employeurs, aux investisseurs et à leurs collègues de travail qu’ils prennent à cœur leur engagement dans le secteur du conseil en placement. En outre, ils démontrent un profond respect à l’égard des normes de bonne conduite professionnelle », a indiqué Jeff Diermeier, pdg du CFA Institute.

Pourquoi veut-on devenir CFA? Pour le prestige… et l’argent. En 2006, les détenteurs de ce précieux titre gagnaient un salaire annuel médian de 248 000 $ américains, en moyenne 24 % de plus que les analystes financiers non certifiés.

On compte plus de 76 000 analystes CFA répartis dans 126 pays et territoires. Les plus importants employeurs de CFA sont ABN AMRO, Barclays Group, la Banque CIBC, Deutsche Bank, Fidelity Investments, Goldman Sachs, HSBC, Merrill Lynch, la Banque Royale et UBS.

Loading comments, please wait.