A A A
Argent

Les 25 plus grandes fortunes canadiennes

23 novembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les Canadiens les plus riches ont vu la valeur de leurs actifs gonfler de 20 % en un an, révèle le 17classement des 25 principales fortunes du pays du mensuel économique Canadian Business.

Les noms reviennent mais, en tant que dignes membres du fameux 1 %, leur fortune ne cesse de s’apprécier.

Ainsi, la famille Thompson occupe encore une fois le premier rang du top 25. Sa valeur nette totale est estimée à 36,76 G$, contre 30,73 G$ l’an dernier. Il semble que les liens privilégiés qu’a tissés le numéro un de Thomson Reuters, David Thomson, avec le premier ministre des Émirats arabes unis ont notamment favorisé l’expansion de l’empire torontois dans le golfe Persique, précise Canadian Business.

En deuxième place, on retrouve toujours Galen Weston, 74 ans, dont la fortune s’est aussi appréciée de 20 % depuis un an, pour atteindre 13,67 G$. C’est un pourcentage deux fois élevé pour le plus grand propriétaire de supermarchés au pays, entre autres actifs, que celui observé l’an dernier.

Un nouveau venu, Garret Camp, déloge la famille Irving du Nouveau-Brunswick au troisième rang. Assis sur un patrimoine évalué à 9,18 G$, l’Albertain d’origine est le cofondateur et président d’Uber, le fleuron technologique californien de services de transport. Selon Forbes, il détient, en 2015, la quatrième fortune en Amérique chez les moins de 40 ans.

Avec 8,86 G$, la famille Rogers remonte d’un cran et passe, en 2015, de la cinquième à la quatrième place. Ses avoirs ont aussi crû de 20 % depuis un an. La famille Irving lui succède, avec 7,5 G$. Sa valeur nette a fléchi de 9 %, notamment en raison de la chute des prix du brut.

ET LES QUÉBÉCOIS? 

Le premier empire québécois se trouve en huitième place. Il s’agit de la famille Saputo, de Montréal, qui vaut 6,43 G$, en hausse de 3 % depuis un an. Au sixième rang l’an dernier, elle recule ainsi de deux positions en 2015.

Suivent, dans le top 25 des fortunes canadiennes 2015 :

  • 9e : la succession de Paul Desmarais père : 6,1 G$ (+9 % en un an)
  • 15: la succession du Montréalais David Azrieli : 3,92 G$ (+25 %)
  • 16: Alain Bouchard : 3,89 G$

Toujours actif au sein de Couche-Tard, l’ancien PDG a vu son avoir total net croître de 55 % au cours de la dernière année. C’est de loin la hausse la plus importante du classement. Alain Bouchard et les trois autres cofondateurs de la multinationale lavalloise détiennent toujours 22 % des actions afin d’éviter toute prise de contrôle, rapporte Canadian Business. Il se trouvait au 28e rang, en 2014.

La rédaction vous recommande : 

Loading comments, please wait.