A A A
Assurance

Great-West : tout miser sur l’offre Clé d’Or

6 janvier 2014 | Cécile Gladel | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Marcel Martin

Chef de file en assurance vie depuis 1891, la Great-West lançait il y a 30 ans son réseau Clé d’Or.

Pour le directeur général de ce programme, Marcel Martin, c’est aussi un outil pour attirer les meilleurs conseillers, tout en garantissant leur autonomie et en favorisant l’entrepreneuriat.

Au Québec, les conseillers de la Great-West sont encadrés par une équipe dévouée qui facilite le lien entre les différentes divisions de la compagnie. À sa tête, Marcel Martin, directeur général, Pratiques des conseillers Clé d’Or, dont l’objectif est d’aider les conseillers à faire croître leur entreprise.

Le réseau de distribution Clé d’Or de la Great-West, qui célèbre son trentième anniversaire en 2013, fait la fierté de Marcel Martin. « On se démarque par notre équipe qui épaule les conseillers. Notre mission est de leur consacrer du temps et de les mettre en relation avec les bonnes personnes à l’interne. »

La Great-West a établi un profil des bons candidats à la distribution Clé d’Or. Il s’agit d’entrepreneurs autonomes préférant faire affaire directement avec la compagnie au lieu de passer par un intermédiaire. Les cabinets doivent avoir six conseillers ou moins, et un minimum de cinq ans d’expérience dans le secteur des assurances et des placements.

« Puisque nous déployons des ressources pour aider nos conseillers, nous avons des objectifs de productivité envers eux : environ 100 000 $ de primes parmi nos produits ou 10 millions d’actifs pour les placements », explique Marcel Martin.

L’équipe Clé d’Or offre également de la formation et du réseautage d’affaires. « Qu’ils travaillent seuls ou en cabinet, les conseillers apprécient qu’on leur offre la possibilité d’être connectés à un réseau pour échanger sur les meilleures pratiques. On respecte leur indépendance tout en encourageant l’esprit de collégialité. »

Un grand rassemblement est organisé chaque année à Bromont, qui coïncide avec la rentrée des classes. Pendant plusieurs jours, des conférences, des séances de formation et des rencontres sont offertes. « Plusieurs fois par année, on organise aussi de plus petites rencontres de sept ou huit personnes, selon les affinités, avec des spécialistes de certains produits. »

En Chiffres

  • – Nombre d’employés * : Canada (total) : 10 339 Québec : 922
  • – Actif net des fonds distincts : 9 638,3 M $ en 2011 (9 559,1 M $ en 2010)
  • – Réseau national de distribution de la Great-West :
    • 1758 conseillers indépendants avec entente Clé d’Or
    • 2492 conseillers associés
    • 6375 courtiers indépendants
  • – Réseau de distribution au Québec :
    • 243 conseillers indépendants avec entente Clé d’Or
    • 1666 conseillers associés
    • 1111 courtiers indépendants
  • * En date de décembre 2012. Ces chiffres consolidés s’appliquent à la Great-West, à la London Life et à la Canada-Vie.

Le vert et or de la relève

Comme plusieurs entreprises, la Great-West prépare la relève. « Je bâtis le réseau de la distribution Clé d’Or au Québec autour d’un noyau solide formé de conseillers prospères. Cependant, il est aussi clair dans mon esprit qu’il faut se concentrer sur la relève. Nous avons un programme national pour identifier les étoiles de demain. »

Au Québec, nous avons mis en place le Club de la relève Vert et Or : « Quatre fois par année, on rassemble 15 jeunes qui ont 10 ans ou moins d’expérience. Le Club permet de créer un esprit de camaraderie et de fraternité entre les conseillers. »

D’ailleurs, Marcel Martin aime utiliser l’analogie du cube Rubik pour expliquer l’esprit d’entraide qu’il préconise au sein de son équipe. « Ce cube existe depuis 30 ans. Au début, je n’arrivais pas à le compléter. Finalement, j’ai réussi en utilisant des informations trouvées sur internet… Mon équipe vient aider les conseillers dans leur pratique, comme l’internet m’a aidé à compléter le fameux cube. »

D’ailleurs, la Great-West a pris le virage technologique en proposant à la clientèle un accès aux services en ligne ainsi que des applications pour les téléphones intelligents et les tablettes. « Les conseillers ont aussi accès à l’information de la Great-West en ligne. Ça a amélioré les processus d’affaires et facilité les échanges », explique le directeur général.

L’implication dans sa communauté

L’implication personnelle est encouragée pour les conseillers de la Great-West. « Aider les gens à atteindre leurs objectifs et à parer aux imprévus de la vie est dans les gênes d’un conseiller. C’est donc une extension naturelle de s’impliquer dans la communauté », lance Marcel Martin, qui siège au conseil d’administration de l’organisme le Phare Enfants et Familles, qui gère la seule maison de soins palliatifs pour les enfants malades.

La Great-West a également mis sur pied le prix Hopwood, remis tous les deux ans à un conseiller impliqué dans sa communauté. Créé en 1974 à la mémoire de Warren Jackson Hopwood, un conseiller de Winnipeg, le prix est accompagné d’un montant de 10 000 $ qui sera remis par la Great-West à un organisme de bienfaisance choisi par le conseiller gagnant. Cette année, le prix a été décerné à un conseiller du Québec, John Ruggieri, du cabinet Consortia.

Finalement, M. Martin affirme que la Great-West se démarque par le fait que les conseillers peuvent recommander la compagnie en toute confiance. « Nous avons une gestion très efficace, une tarification rigoureuse des produits et une croissance constante. »

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000