A A A
Comptoir/guichet

Toute la gomme sur les actions, dit Goldman Sachs

21 mars 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La banque d’investissement Goldman Sachs recommande à ses clients de mettre pleins gaz sur les actions. Celles-ci seraient sur le point d’entrer dans une « trajectoire haussière » qui devrait durer plusieurs années, a indiqué Peter Oppenheimer, responsable mondial de la stratégie actions à la firme new-yorkaise.

Par rapport à celui des obligations, le rendement des actions offrirait les meilleures perspectives de « toute une génération ». En entrevue à l’agence Bloomberg, Peter Oppenheimer souligne que les craintes liées à d’éventuels replis économiques se reflètent déjà dans le prix des actions. « Compte tenu des évaluations actuelles, nous croyons qu’il est temps de dire “au revoir” aux obligations et de miser sur les actions. »

Pour étayer son propos, il soutient que l’indice Stoxx Euro 600 se négocie à 11,2 fois les bénéfices prévus, contre 11,8 fois au cours des cinq dernières années. Pendant que la crise de la dette grecque culminait l’an dernier, le Stoxx Euro 600 a fléchi de 11 %.

« Les périodes de recul marqué offrent habituellement les occasions les plus propices pour investir à long terme. Non seulement les évaluations s’améliorent-elles en raison de la baisse des prix, mais, une fois que les cours ont intégré les mauvaises nouvelles, les rendements ont tendance à se bonifier », explique Peter Oppenheimer.

Selon les données de la Banque centrale européenne (BCE), l’économie de la zone euro devrait se replier de 0,1 % en 2012. Une demi-douzaine des 17 États de cette zone sont en récession, et l’inflation devrait excéder le seuil de 2 % que la BCE a fixé avant d’intervenir.

Peter Oppenheimer se réjouit de la hausse récente du rendement des obligations européennes, qui est passé d’un plancher historique de 1,67 % à 2,37 %. Ce gain aura un effet positif sur le prix des actions, car il lance le signal que l’économie européenne est sur le point de redémarrer.

Avant que le cours des actions ne rebondisse, les investisseurs auraient avantage à prendre position dès aujourd’hui afin de profiter de l’élan, conseille Peter Oppenheimer.

Loading comments, please wait.