A A A
Affaires

Travail : comment rallumer la flamme

9 avril 2012 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


En apportant de petits changements à sa routine de travail, il est possible de retrouver l’excitation que l’on ressentait auparavant envers sa profession. Dan Richards, président de la firme de communication financière Strategic Imperatives, affirme qu’il lui arrive souvent de croiser des conseillers qui ont bien réussi, mais qui ont perdu l’enthousiasme et la passion qu’ils manifestaient il y a 10 ou 15 ans.

Lorsqu’une baisse de motivation survient, il y a deux stratégies possibles, affirme M. Richards : accepter cela comme une triste réalité, ou mettre en place des stratégies pour rallumer la flamme.

Sous plusieurs aspects, une baisse d’enthousiasme peut être compréhensible. Un conseiller d’expérience ressentira moins d’excitation à décrocher de nouveaux clients que lorsqu’il débutait dans le domaine. De manière générale, les clients sont devenus plus exigeants et les médias plus critiques. L’âge aussi peut être un facteur : peu d’entre nous avons la même énergie à 60 ans qu’à 45 ans, ou à 45 ans qu’à 30 ans.

Un autre facteur déterminant est la performance difficile des marchés au courant de la dernière décennie. Dan Richards rapporte les propos d’un conseiller d’expérience : « Je suis dans l’industrie depuis une trentaine d’années. Pour la plus grande partie des 20 premières années, j’anticipais positivement les rencontres avec les clients. Ils faisaient de l’argent et je sentais que j’apportais une plus-value. En revanche, depuis 10 ans, dans la plupart des rencontres, je me retrouve à m’excuser pour les mauvaises performances ». Cela apporte son lot de stress.

Première stratégie : stimuler son niveau d’énergie
Même si un regain d’énergie ne permet pas à lui seul de retrouver la passion pour son travail, cela peut s’avérer un ingrédient nécessaire. Dan Richards a quelques recommandations à ce sujet : faire un peu d’exercice pour commencer la journée, faire des petites pauses pour prendre l’air et profiter de l’ensoleillement (une marche à l’extérieur sera plus efficace qu’un détour chez Starbucks!), bien manger et prendre des vacances régulièrement. En plus des vacances annuelles, prévoir un long week-end chaque trois mois peut faire une réelle différence. En effet, de cette manière, on a toujours un congé à venir que l’on peut anticiper.

Deuxième stratégie : trouver une motivation à l’extérieur du travail
Plusieurs conseillers puisent une partie de leur énergie dans des activités qui ont peu à voir avec leur travail. Cette énergie contribue cependant à dégager de l’enthousiasme dans leurs interactions avec les clients. Voici quelques exemples d’activités qui sortent un peu de l’ordinaire :

– Des défis physiques, comme s’entraîner en vue d’un marathon ou d’une randonnée à l’étranger, au Machu Picchu ou au Kilimanjaro par exemple.

– Des vacances de rêve : partir deux à quatre semaines vers une destination à laquelle vous avez toujours rêvé, que ce soit Hawaii, l’Australie ou un la savane africaine.

– Élargir ses horizons intellectuels. Il n’est pas nécessaire de partir loin pour faire le plein de nouvelles idées. Les universités offrent des cours accessibles aux professionnels, rattachés par exemple à un programme de MBA. Aller entendre une conférence d’un leader du monde des affaires est presque toujours très stimulant.

– Donner de son temps. Plusieurs conseillers s’étant impliqués dans des collectes de fonds amitieuses ont confié que ces événements leur avaient apporté un des plus grands sentiments d’accomplissement de leur vie.

Troisième stratégie : retrouver une motivation dans son travail
La manière la plus durable de maintenir la passion est que cette dernière provienne du travail lui-même. Pour motiver une équipe, il faut aider les employés à sentir qu’ils font une différence et qu’ils participent à une mission. Dan Richards suggérait récemment de consacrer cinq minutes de la réunion hebdomadaire de l’équipe pour relater une discussion récente avec un client que la firme a réellement aidé.

Un conseiller d’expérience a fait part de son expérience à ce sujet : « Le temps prévu à l’agenda était de cinq minutes, mais y avons finalement consacré pas mal plus de temps. Je ne me souviens pas d’avoir vu les membres de mon équipe aussi motivés par une discussion. Mais ma plus grande surprise a été de constater comment je me sentais ensuite. En faisant simplement un petit changement à notre rencontre hebdomadaire pour discuter d’un client pour lequel nous avons eu un impact réel, mon niveau d’enthousiasme a grandement augmenté. J’ai pu retrouver une partie de la passion envers mon travail ».

Lorsqu’un client vous fait un commentaire positif par rapport au travail de votre équipe, il ne faut pas hésiter à lui demander de vous envoyer un petit courriel qui résume ses propos. Cela permet de faire suivre ces commentaires aux collègues et d’augmenter leur motivation.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000