A A A

Travailler jusqu’au dernier souffle

18 octobre 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Un sondage de BMO Groupe financier montre que de nombreux baby-boomers possédant une entreprise au Canada n’ont nullement l’intention de ralentir leurs activités à la retraite. Ils comptent même exploiter leur commerce jusqu’à leur mort!

Parmi ceux qui ont pris une retraite hâtive pour démarrer leur entreprise ou qui pensent le faire, près de la moitié consacrent ou prévoit consacrer de 26 à 40 heures par semaine à leur commerce(48 % des hommes et 39 % des femmes). Un homme sur sept(14 %)et une femme sur dix(10 %)croient qu’ils travailleront davantage, désirant mettre plus de 40 heures par semaine au travail. 

Les baby-boomers canadiens entendent aussi travailler longtemps après l’âge de la retraite. Un nombre légèrement supérieur d’hommes disent vouloir diriger leur entreprise jusqu’à leur mort(18 % par rapport à 12 % chez les femmes). Un baby-boomer sur cinq souhaite mener son entreprise pendant plus de dix ans et 38 % disent vouloir le faire entre six et dix ans.

Plusieurs raisons motivent les baby-boomers à se lancer en affaires. Pour 46 % des hommes et 34 % des femmes, le principal motif est de rester « occupé ». La seconde motivation invoquée est le fait que « c’est quelque chose dont ils ont toujours rêvé »(hommes : 27 %, femmes : 31 %). Le besoin d’argent vient en troisième place(hommes : 26 %, femmes : 25 %).

Selon des sondages antérieurs de BMO, 58 % des baby-boomers prévoient travailler un peu pour un employeur, alors que 50 % d’entre eux s’attendent à consacrer du temps à leur propre entreprise ou à l’entreprise familiale à leur retraite.

Loading comments, please wait.