A A A
Justice

Trois ans de prison pour l’ex-VP de Norbourg

11 janvier 2013 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


L’ancien acolyte de Vincent Lacroix, Éric Asselin, a plaidé coupable jeudi à une accusation de fraude de plus de 1 million de dollars. Le tribunal l’a condamné à trois ans de prison.

On se rappellera qu’Éric Asselin est cet ex-vice-président aux finances de Norbourg qui avait dénoncé la fraude chez Norbourg après avoir découvert des irrégularités dans la gestion des fonds. Après avoir vidé son sac, il a obtenu une immunité de la part de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Toutefois, la présente accusation concerne un dossier différent, celui d’une faillite frauduleuse. En effet, l’enquête menée par la GRC, en collaboration avec le Bureau du surintendant des faillites, a mis au jour une banqueroute de 1 million de dollars survenue en novembre 2007.

Pour ce faire, Éric Asselin a utilisé deux frères comme prête-noms. Il a aussi caché des revenus et différentes sommes d’argent à ses créanciers.

Pendant trois ans, Éric Asselin a été enquêteur et inspecteur au sein de l’ancienne Commission des valeurs mobilières du Québec, maintenant l’Autorité des marchés financiers.

Il est entré chez Norbourg en mars 2002, à titre de vice-président aux finances. Pour sa part, Vincent Lacroix a été reconnu coupable des 51 chefs d’accusation déposés contre lui. Il est aujourd’hui en liberté conditionnelle après avoir purgé le sixième d’une peine de 13 ans.

Le scandale Norbourg, qui a éclaté à l’été 2005, a fait 9200 victimes. Il s’agit de la plus vaste fraude de l’histoire financière des épargnants québécois.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000