A A A
Établissements

Trois grandes banques canadiennes enchantent les investisseurs

30 août 2013 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Bonne journée, jeudi, pour les grandes banques canadiennes. Trois d’entre elles ont publié leurs résultats du 3e trimestre, qui ont généralement satisfait les investisseurs.

* Grâce à ses services bancaires et à la gestion de patrimoine, la Banque Royale a enregistré un bénéfice dilué par action de 1,52 $. C’est 16 % de mieux que l’an dernier à pareille date. La Banque Royale bat ainsi les prévisions des analystes, qui anticipaient 1,38 $ par action. Le bénéfice net a crû de 3 % à 2,3 milliards de dollars, même si les revenus ont fléchi de 7 %.

Malgré un recul du rendement des capitaux propres (qui est passé de 22,7 % à 20,9 % durant la période), le conseil d’administration de la Royale a autorisé une bonification de 6 % du dividende trimestriel, qui se chiffre à 0,67 $ par action. Jeudi à Toronto, le titre de la Banque Royale a progressé de 1,2 % à 65,24 $.

* La Banque CIBC a elle aussi surpassé les attentes des analystes, affichant un bénéfice par action de 2,29 $, en hausse de 11,16 %. Les experts, eux, tablaient sur un bénéfice de 2,12 $ par action. Au 3e trimestre, la CIBC a inscrit un bénéfice net de 890 millions de dollars, en hausse de 6 % sur l’an dernier. Elle a aussi a annoncé son intention de racheter 8 millions, ou environ 2 %, de ses actions ordinaires en circulation, en vertu d’une offre publique au cours des 12 prochains mois. Jeudi à Toronto, le titre de la Banque CIBC a gagné 2,7 % à 82,66 $.

* Malgré une rentabilité en baisse, la Banque TD a décidé elle aussi d’augmenter son dividende. La bonification de 5 % le portera à 0,85 $ par action ordinaire. Le bénéfice par action de la TD s’est chiffré à 1,65 $, soit 13 % de moins qu’au 3e trimestre de 2012. Ce recul est dû à une charge de 418 millions de dollars qu’a inscrite sa division des assurances au 3e trimestre.

Cette nouvelle n’a surpris personne, car la TD avait déjà prévenu les marchés que cette unité d’affaires serait dans le rouge. La perte découle des demandes d’indemnisation consécutives aux terribles inondations qui ont ravagé le sud de l’Alberta en juin et le Grand Toronto au début de juillet. Manifestement, les investisseurs ont passé l’éponge sur cet incident de parcours. Jeudi, ils ont fait bondir le titre de la TD de près de 3 % à 89,93 $.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000