A A A
Argent

Trois idées préconçues à propos de la retraite

7 août 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Quand il est question de retraite, le fossé peut être large entre la perception et la réalité. Quelques surprises pourraient bien attendre les baby-boomers canadiens qui s’apprêtent à faire le grand saut, selon le Sondage RBC sur les mythes et les réalités de la retraite 2015.

En effet, les baby-boomers déjà retraités (âgés de 50 ans ou plus) ont mentionné trois réalités de la retraite qui vont à l’encontre des attentes des préretraités.

1.  OÙ EST MON CHÈQUE?

Seuls 26 % des retraités affirment que leur chèque de paie leur manque, alors que presque la moitié des préretraités (49 %) ont des appréhensions face à la perspective de ne plus être payé.

Les retraités affirment plutôt que ce qui leur manque le plus du travail, ce sont leurs interactions avec les collègues (51 %). À noter que 30 % des retraités ont répondu que ce qui leur manque le plus du travail est… rien du tout!

2.  QU’EST-CE QUE JE FAIS AUJOURD’HUI?

Une majorité de préretraités (70 %) envisagent d’occuper leur temps à la retraite en voyageant.

Or, 72 % des retraités affirment plutôt qu’ils occupent principalement leurs journées en prenant du temps pour eux, une réponse qui ne vient qu’au deuxième rang chez les préretraités.

3.  JE PARS OU JE RESTE?

Près de la moitié (43 %) des retraités n’ont pas pu choisir le moment de leur départ à la retraite.

Cependant, 80 % des préretraités s’attendent à avoir ce choix. Les retraités ont mentionné plusieurs motifs les ayant amenés à quitter leur emploi avant qu’ils soient prêts à le faire, notamment pour des raisons de santé, pour agir à titre d’aidant naturel ou à la demande de l’employeur.

« Chacune de ces réalités a des conséquences sur la planification de la retraite des Canadiens, notamment en ce qui a trait au mode de vie qu’ils souhaitent mener lorsqu’ils ne travailleront plus. Elles soulèvent d’importantes questions sur les objectifs et les priorités de vie, que les baby-boomers doivent prendre en considération à l’approche de la retraite », a souligné Yasmin Musani, chef, Stratégies, Retraite et bien-vieillir à RBC.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques