A A A
Hausse économique

Investissement : les scénarios à venir

15 décembre 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les experts en investissement mondiaux se sont réunis et ont livré leurs pronostics pour les cinq prochaines années. Trois grands scénarios ont émergé des tendances observées. Voici ce qui émane du rapport publié par BMO Gestion mondiale d’actifs.

De manière plus précise, ce second document annuel, intitulé Secular Outlook 2015-2020, vise à identifier les scénarios économiques les plus pertinents en rapport avec les marchés mondiaux pour les trois à cinq prochaines années.

L’étude, qui reprend les trois scénarios esquissés dans le même document l’an dernier, vient parfaire l’analyse en continu et rajuster le taux de probabilité de réalisation inhérent à chacun d’eux.

« Un nouveau départ pour l’Occident – Passage à la vitesse supérieure »

Taux de probabilité : 60 %

Selon le rapport, l’abondance des liquidités et le contexte économique général favoriserait les États-Unis, le Royaume-Uni et le Canada. Une situation différente est entrevue pour le Japon, la Chine et l’Europe continentale, dont les économies pourraient faire du surplace.

« Croissance synchronisée – L’art d’enfiler une aiguille »

Taux de probabilité : 25 %

Les prédictions de croissance pour 2014 ne s’étant pas concrétisées, les perspectives ont été  rajustées à la baisse. Pour signifier le contexte actuel et les défis guettant les banques centrales mondiales visant l’atteinte d’une croissance en synchronicité, le rapport propose le concept « l’art d’enfiler une aiguille. »

« Une Chine éprouvée qui tel un roseau plie mais ne se rompt pas »

Taux de probabilité : 15 %

Qualifié par BMO Gestion mondiale d’actifs de « scénario le moins optimiste et le moins probable », et ce, bien que légèrement revu à la hausse par rapport à l’an dernier, celui-ci identifie les obstacles à la croissance, qui pourraient se traduire par des reculs importants des économies de la Chine et de la zone euro.

« Le nouveau départ de l’Occident demeure notre thème central et constitue le cadre principal de notre réflexion, tandis que les autres scénarios servent de balises à notre point de vue principal », a commenté Rajiv Silgardo, cochef de la direction de BMO Gestion mondiale d’actifs.

Pour prendre connaissance de l’intégralité du rapport (en anglais seulement), visitez le site de l’entreprise.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques