A A A
Argent

Trois titres canadiens qui plairaient à Warren Buffett

10 novembre 2010 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

drapeau_canadien_canada_visage_425Les investisseurs adeptes de l’approche valeur conçcue par le légendaire Warren Buffett peuvent trouver au Canada trois entreprises qui répondent à ses critères de sélection, note John Reese, chroniqueur au quotidien Globe and Mail. Même que deux d’entre elles sont québécoises.

Le trio en question est composé d’Alimentation Couche-Tard, de Saputo et de North West Company Fund.

Alimentation Couche-Tard (ATD.B-TO) : 100 %
La société de Laval exploite près de 6000 dépanneurs au Canada et aux États-Unis, sous les bannières Couche-Tard, Mac’s, et Circle K. Elle possède également des licences d’exploitation en Chine, à Guam, au Japon et au Mexique. Selon John Reese, Alimentation Couche-Tard répondrait à 100 % aux critères du modèle de Warren Buffett. Cela signifie notamment qu’elle présente un historique éprouvé de croissance du bénéfice par action (BPA). En fait, son BPA n’a diminué qu’une seule fois au cours des 10 dernières années, et c’était de 3 % seulement. L’an dernier, le BPA d’Alimentation Couche-Tard a progressé de 25 % comparativement à celui de l’exercice précédent. La capitalisation boursière de Couche-Tard est de 4,5 milliards de dollars.

Par ailleurs, le modèle Buffett privilégie les entreprises dont la dette est bien gérée, c’est-à-dire qui peut être effacée en l’espace de cinq ans si nécessaire. C’est le cas d’Alimentation Couche-Tard, dont le bénéfice net l’an dernier se chiffrait à 342 millions de dollars, alors que sa dette s’élevait à 637 millions.

Enfin, Warren Buffett cible les sociétés dont le rendement des bénéfices non répartis est de 12 % ou plus (on obtient ce rendement en divisant les bénéfices non répartis accumulés sur 10 ans par l’accroissement du BPA durant la même période). Avec + 20,1 % sur 10 ans, Alimentation Couche-Tard passe ce test haut la main.

Saputo (SAP-TO) : 86 %
Le plus important transformateur laitier au Canada produit 32 % de tous les fromages vendus au pays et transforme 35 % de tout le lait qui sort des exploitations agricoles d’un océan à l’autre. Saputo exerce des activités en Europe, en Amérique du Sud et aux États-Unis. L’entreprise de Montréal affiche une capitalisation boursière de 8 milliards de dollars. Elle répond à 86 % aux critères du modèle de Warren Buffett. Son BPA annuel a crû huit fois au cours des 10 dernières années. Son bilan montre une dette de 381 millions de dollars, en contrepartie d’un bénéfice net de plus de 438 millions. Autrement dit, les profits d’une seule année pourraient éponger la dette totale de l’entreprise, situation que John Reese qualifie d’exceptionnelle.

Le chroniqueur fait remarquer que Warren Buffett a un faible pour les firmes qui présentent un haut taux de rendement des capitaux propres, soit 15 % par année sur 10 ans. Saputo réussit cet examen avec + 17,5 % au cours de la dernière décennie.

North West Company Fund (NWF.UN-TO) : 80 %
Cette fiducie de revenu de Winnipeg exploite des chaînes de supermarchés et de commerces de détail au Canada, aux États-Unis, dans le Sud Pacifique et dans les Antilles. Certains de ces établissements existent depuis plus de 340 ans, précise John Reese. Au Québec, on connaît North West Company Fund par le truchement des magasins Tigre Géant, présents surtout en région.

Avec sa capitalisation boursière qui frôle le milliard de dollars, North West Company Fund obtient 80 % sur l’échelle du modèle de Warren Buffett. Le gros de cette note provient de la performance de son BPA, qui a progressé sans discontinuer à chacune des 10 dernières années. Son bénéfice net annuel de 82 millions de dollars lui permettrait de rembourser sa dette totale de 174 millions en un peu plus de deux ans si cela s’avérait nécessaire.

En tant de fiducie de revenu, North West Company Fund distribue à ses porteurs de parts une forte proportion des profits qu’elle réalise, soit plus de 80 %. Cela semble élevé, souligne John Reese, mais la direction abat du bon boulot avec les bénéfices qu’elle choisit de conserver, commente-t-il.

Le rendement des bénéfices non répartis dépasse les 55 %, ce qui est excellent, dit John Reese. Sur 10 ans, le rendement des capitaux propres de North West Company Fund se chiffre en moyenne à 19,9 %, tandis que le rendement sur le capital total excède les 16 %.

Rappelons que Warren Buffett est devenu célèbre tant par ses coups impressionnants à la Bourse que par la simplicité de ses stratégies de placement.

À propos de l’engouement pour les titres technologiques au début de la décennie, il a déclaré : « Je peux déjà vous dire que nous avons pris le XXIe siècle à bras-le-corps en investissant dans des métiers d’avant-garde comme la brique, les tapis, l’isolation et la peinture. »


Loading comments, please wait.