A A A
Assurance

Trop compliquées, les assurances

20 juin 2013 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Les Québécois ne sont pas trop portés sur l’analyse de leurs contrats d’assurance vie ou de dommages, révèle un sondage de TD Assurance.

En effet, seulement 47 % des personnes interrogées sont enclines à revoir leurs polices d’assurance au moins une fois l’an. Cela s’explique, car moins de la moitié des Québécois (46 %) demandent à leur assureur de préciser des détails qu’ils ne comprennent pas dans leur police.

Ils omettent d’exiger des clarifications parce qu’ils disent ne pas avoir le temps (38 %), que c’est trop compliqué (27 %), qu’il sont embarrassés de leur manque de connaissances (18 %), ou qu’ils ne sont tout simplement pas intéressés (17 %).

Plus de quatre Québécois sur dix (42 %) ne se donnent pas la peine de lire, ou même de parcourir, les notes imprimées en petits caractères dans leurs polices d’assurance. Par conséquent, 17 % ont été contrariés d’apprendre qu’ils n’avaient aucune protection dans un cas qu’ils croyaient assuré.

À l’opposé, 16 % ont eu l’agréable surprise de découvrir qu’ils étaient davantage protégés qu’ils ne le croyaient.

À lire : Assurance habitation : 3 mythes tenaces à déboulonner

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000