A A A
Justice

Un associé de Charles Rancourt face à la justice

20 décembre 2012 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Le pseudo-conseiller Ghislain Lavoie devra répondre d’une accusation d’aide à l’exercice illégal de l’activité de conseiller en valeurs. Il est passible d’une amende de 18 000 $.

Selon l’Autorité des marchés financiers, Ghislain Lavoie aurait sollicité des investisseurs afin qu’ils confient la gestion de leur portefeuille à la société S.F.E. ou à Charles Rancourt, un autre conseiller d’opérette.

Plus précisément, Ghislain Lavoie aurait :

  • Affirmé aux investisseurs que leur argent serait investi dans des placements offrant un bon rendement.
  • Recueilli les codes d’accès et les mots de passe de leurs comptes de courtage autogéré.
  • Demandé aux investisseurs de signer des documents, notamment un engagement de confidentialité ainsi qu’une procuration de transaction et mandat.
  • Remis ces informations sensibles à Charles Rancourt.

L’argent des investisseurs aurait servi à acheter des actions de Ressources Antoro ou Exploration Tom (aussi connue sous le nom de Les Mines d’Or Excel). Les placements ont mal tourné : les investisseurs ont perdu la presque totalité de leur capital.

Pour ce qui est de Charles Rancourt, rappelons qu’il a écopé en juillet dernier d’amendes totalisant 118 500 $ après avoir plaidé coupable à 55 chefs d’accusation pour pratique illégale de courtier ou de conseiller en valeurs.

Loading comments, please wait.