A A A
Justice

Un associé de Charles Rancourt face à la justice

20 décembre 2012 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Le pseudo-conseiller Ghislain Lavoie devra répondre d’une accusation d’aide à l’exercice illégal de l’activité de conseiller en valeurs. Il est passible d’une amende de 18 000 $.

Selon l’Autorité des marchés financiers, Ghislain Lavoie aurait sollicité des investisseurs afin qu’ils confient la gestion de leur portefeuille à la société S.F.E. ou à Charles Rancourt, un autre conseiller d’opérette.

Plus précisément, Ghislain Lavoie aurait :

  • Affirmé aux investisseurs que leur argent serait investi dans des placements offrant un bon rendement.
  • Recueilli les codes d’accès et les mots de passe de leurs comptes de courtage autogéré.
  • Demandé aux investisseurs de signer des documents, notamment un engagement de confidentialité ainsi qu’une procuration de transaction et mandat.
  • Remis ces informations sensibles à Charles Rancourt.

L’argent des investisseurs aurait servi à acheter des actions de Ressources Antoro ou Exploration Tom (aussi connue sous le nom de Les Mines d’Or Excel). Les placements ont mal tourné : les investisseurs ont perdu la presque totalité de leur capital.

Pour ce qui est de Charles Rancourt, rappelons qu’il a écopé en juillet dernier d’amendes totalisant 118 500 $ après avoir plaidé coupable à 55 chefs d’accusation pour pratique illégale de courtier ou de conseiller en valeurs.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000