A A A
Devise

Un bitcoin version 2.0

20 août 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Une divergence d’opinion vient de créer un schisme dans le monde de la monnaie virtuelle.

Un des principaux développeurs du bitcoin, la fondation Bitcoin, vient de créer une version dédoublée de la monnaie, nommée simplement Bitcoin X.

Selon l’AFP, qui cite l’agence Bloomberg, le scientifique en chef de la fondation Bitcoin, Gavin Adresen, et le développeur Mike Hearn ont lancé cette version alternative du bitcoin le 15 août, dans le but de « revenir aux racines » de la monnaie.

Mardi, soit trois jours après son lancement, le Bitcoin X comptait pour 8,4 % des ordinateurs qui possède un programme bitcoin dans le monde, selon l’AFP. Le cours du bitcoin, qui s’échangeait à 265,08 $ samedi, a chuté à 253,17 $ mardi, conséquence directe du lancement de son nouveaux concurrent.

« Au cours des derniers mois, il est apparu qu’un petit groupe de personnes avait une vision radicalement différente de l’avenir du bitcoin », a regretté M. Hearn dans un article publié sur le site Medium. Il déplore notamment l’apparition de centres de paiements ou encore l’augmentation des commissions reliées aux transactions bitcoin pour justifier le volte-face opéré vendredi dernier.

SUCCÈS INCERTAIN

« Ce n’est pas la première fois que l’on voit émerger une tentative de réaliser un meilleur bitcoin mais je pense que la monnaie a atteint une telle masse critique en termes de ressources qui y sont allouées qu’il y a peu de chance de voir quelqu’un l’abandonner au profit d’une amélioration progressive », écrit Gil Luria, analyste pour Wedbush Securities, cité par l’AFP.

Le bitcoin est souvent sous les feux de la rampe pour les mauvaises raisons. Le fondateur de la plateforme Mt. Gox, Mark Karpelès, a été arrêté au Japon au début du mois d’août. Il est soupçonné d’avoir gonflé son compte en banque personnel de 1 M$ en plus d’avoir manipulé les données de comptes bitcoin à plusieurs reprises.


La rédaction vous recommande :

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques