A A A
Argent

Un cadeau qui sera apprécié à sa juste valeur

24 décembre 2013 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Vos clients devraient cesser de se casser la tête pour trouver à leurs petits-enfants des gadgets électroniques à mettre sous le sapin de Noël.

En effet, leur payer des études postsecondaires par le truchement d’un REEE pourrait être le cadeau « spécial » idéal pour eux, selon RBC.

Selon un sondage réalisé par le numéro un bancaire au pays, les deux tiers (63 %) des jeunes familles (comptant des enfants de 12 ans ou moins) détiennent des REEE, mais le quart (25 %) de celles-ci y versent annuellement une cotisation égale ou inférieure à 200 $ en raison d’autres obligations financières.

« Nous savons que les parents de jeunes familles doivent composer avec de nombreuses priorités financières et que les REEE ne sont qu’un des moyens de contribuer au bien-être futur de leurs enfants. Les cadeaux d’autres membres de la famille et d’amis peuvent aider les parents à mieux tirer parti des avantages offerts par les subventions qui permettent de maximiser la valeur des REEE, qui pourront servir de financement pour les études postsecondaires de leurs enfants », indique RBC.

Les REEE sont d’autant plus intéressants qu’à l’avantage fiscal qu’ils procurent se greffe la possibilité d’obtenir de l’aide gouvernementale. Le fédéral offre en effet la Subvention canadienne pour l’épargne-études, qui consiste en cotisations de contrepartie de 20 % pouvant atteindre 500 $ par année, par enfant, ce qui mène à un total possible de 7 200 $ lorsque l’enfant atteint l’âge de 18 ans.

Pour sa part, Québec propose l’Incitatif québécois à l’épargne-études, subvention qui équivaut à 10 % de la cotisation annuelle au REEE, jusqu’à un maximum de 3 600 $.

La participation de vos clients aux REEE de leurs petits-enfants sera bienvenue, car, en moyenne, les cotisations annuelles des jeunes familles canadiennes à ces régimes d’épargne n’atteignent même pas 1 500 $. Le quart (25 %) y verse annuellement une cotisation égale ou inférieure à 200 $, et une famille sur trois (29 %) y contribue à hauteur de 1 000 $ seulement.

Bref, si vos clients sont à la recherche du présent parfait pour leurs petits-enfants qui croulent déjà sous les jouets, ils devraient penser à leur ouvrir un REEE. Ce n’est peut-être pas le dernier truc à la mode, mais ils l’apprécieront à sa juste valeur le temps venu.

Loading comments, please wait.