A A A
Argent

Un chèque pour des actions inconnues

11 juillet 2017 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Cheque_Signature_Crayon_Paiement_425Une héritière a eu toute une surprise l’automne dernier lorsqu’elle a reçu un chèque en paiement de dividendes… pour des actions de l’Industrielle Alliance dont elle ne soupçonnait pas l’existence.

Au mois de septembre 2016, cela fait deux ans que la mère de Renée Benoit est décédée, raconte Stéphanie Grammond dans La Presse. L’héritière, certaine d’avoir liquidé la succession en bonne et due forme, s’étonne de recevoir un chèque de 103 $ pour le compte de sa mère.

ENVOYÉS À UNE MAUVAISE ADRESSE

Après des recherches, elle s’aperçoit que sa mère s’est fait attribuer des actions de l’Industrielle Alliance, en 2000. À cette époque, la compagnie d’assurance passe du statut mutualiste à celui de société publique. Elle avait alors émis des actions au profit de titulaires de contrats de rentes, dont des rentiers d’un ancien régime de retraite de Lavalin… La mère de Mme Benoit faisait partie de ces rentiers.

Mais pour d’obscures raisons administratives, les actions ont été émises au nom d’un ancien patron de Lavalin. Plus fort encore : les chèques ont été envoyés à l’adresse de l’ancien siège social de Lavalin, et ce, durant des années!

UN MILLION À DISTRIBUER

Lavalin finit par être alertée par un anonyme, qui espère alors toucher une part du montant… L’entreprise refuse et mène son enquête. Elle a découvert que 57 de ses retraités détiennent un total de 16 282 actions de l’Industrielle Alliance, soit un montant total de 809 000 $.

Mme Benoit a reçu le chèque correspondant aux dividendes de la période 2016-2017. Mais le montant correspondant à la période 2000-2013 – 149 000$ quand même! – a été remis à la Direction des biens non réclamés du Québec. Et les 46 240$ dus pour la période 2014-2016 seront versés prochainement.

Additionnés, la valeur des actions et les dividendes impayés depuis 2000 représentent plus d’un million de dollar. Ce gâteau est à partager entre les 57 retraités concernés, dont plusieurs sont décédés ou introuvables.

La rédaction vous recommande :

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000