A A A

Un criminel avoué peut occuper un poste aux relations avec les investisseurs

13 juin 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La commission des valeurs mobilières de la Colombie-Britannique(CVMCB)a décrété lundi dernier que William John Nichols était apte à diriger un service des relations avec les investisseurs d’une entreprise cotée à la Bourse.

La CVMCB renverse ainsi une décision rendue en 2005 par la Bourse de croissance TSX, qui avait interdit de pratique William John Nichols. En 1976, l’homme a abattu un policier à la suite d’un cambriolage qui a mal tourné. Il a été reconnu coupable de meurtre prémédité, de kidnapping et de vol par effraction. Avant qu’il ne commette cet assassinat, il avait déjà été incarcéré pour extorsion, vol à main armé et voies de fait.

Dans sa décision, la CVMCB a admis que les crimes commis par M. Nichols étaient certes odieux, mais qu’ils n’étaient pas liés à des gestes pouvant nuire à des activités de relations avec les investisseurs. La CVMCB a également soutenu que la Bourse de croissance TSX a banni William John Nichols sans prendre en considération le passage du temps, la réhabilitation de l’individu et son curriculum vitae sans tache au sein d’entreprises à capital ouvert.

La Bourse de croissance TSX avait rejeté la candidature de William John Nichols, qui convoitait un poste à New Cantech Ventures, sous prétexte que son passé était entaché de d’actions malhonnêtes. En outre, M. Nichols avait omis de mentionner plusieurs des crimes qu’il a perpétrés avant sa condamnation pour meurtre.

Dans sa défense, William John Nichols a argué qu’il n’était pas nécessaire qu’il divulgue l’ensemble de son historique criminel et qu’il aurait répondu à toutes les questions à ce sujet. En outre, il a précisé qu’aucun des gestes qu’il a commis n’était frauduleux ou de nature à abuser de la confiance des personnes. Depuis sa sortie de prison en 1993, a-t-il dit, il s’est comporté de manière exemplaire.

Manifestement, les arguments de William John Nichols ont convaincu la CVMCB. La Bourse de croissance TSX a indiqué qu’elle allait examiner attentivement la décision avant de la commenter. Il est possible qu’elle aille en appel.

Loading comments, please wait.