A A A
Techno

Un CRM en infonuagique

31 décembre 2012 | François Laporte | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Aujourd’hui, nous continuons notre fascinante exploration du monde des CRM (système de gestion informatisé pour nos données clients) en y ajoutant la notion d’infonuagique.

Infonuagique?

Lorsqu’on choisit d’équiper notre bureau d’un CRM, il faut savoir que certains d’entre eux sont offerts en mode infonuagique et que cela aura une influence sur notre mobilité future.

Infonuagique (cloud computing en anglais) est un mot à la mode qui désigne une façon de traiter et de conserver des informations dans un serveur à distance. Le wikitionnaire dit : « Utilisation de la mémoire et des capacités de calcul de différents ordinateurs et serveurs reliés par un réseau, parfois répartis dans le monde entier. »

Si ce terme semble étrange, on n’a qu’à penser à son compte bancaire et à sa carte de guichet. Dans un compte bancaire, on dépose son argent sonnant et, avec sa carte de débit, on y accède en toute quiétude de n’importe quel guichet automatique dans le monde.

François Laporte

Il en va de même de notre base de données clients, de nos documents et des nombreux fichiers relatifs à notre pratique, confiés à un CRM qui loge dans une banque de données sécurisées et accessibles par internet. En tout temps et à l’aide d’un mot de passe, nous y aurons accès en toute sécurité, et ce, à partir de n’importe quel appareil numérique compatible (ordinateur, tablette, téléphone intelligent, etc.). Pratique, mobile, et à valeur ajoutée!

Le CRM en infonuagique est donc le cœur mobile de notre bureau sans papier. Avec son bouquet d’outils intelligents, sa simplicité d’utilisation et son accès en ligne, nous serons en mesure de travailler d’où nous voulons et quand bon nous semble. Nous pourrons aussi y trouver rapidement les données dont nous avons besoin.

Sécurité et valeur ajoutée

En cette deuxième décennie du 21e siècle, la nouvelle richesse se mesure moins en argent qu’en informations. Comme pour toute devise ou richesse, c’est sur la confiance que s’appuie la valeur. Aussi, les nouvelles banques de données qui offrent des services d’hébergement en infonuagique ont tout intérêt à le faire avec un niveau de sécurité militaire, semblable à celui des banques et caisses.

Mais soyons réalistes : absolument rien, ni argent, ni valeurs, ni données clients ne peuvent être totalement à l’abri des risques. Alors agissons en bon gestionnaire de ces risques et gardons en perspective que :

  • Les informations relatives à nos clients et à nos affaires sont mieux protégées lorsque confiées à un CRM en infonuagique, dont la sécurité est avérée, que si elles dorment dans nos classeurs, ordinateurs, téléphones intelligents, clefs USB, disques durs externes, serveurs dans le sous-sol, etc. De plus, un vol, un incendie, une inondation ou un déménagement forcé peuvent paralyser nos activités pour de longues périodes!
  • Notre invalidité, une retraite prématurée ou une vente forcée pourraient saboter notre plan de carrière. Heureusement, la valeur de notre bloc d’affaires aura grandement bénéficié de la facilité de continuation des affaires grâce à l’infonuagique.

C’est donc sur un CRM en infonuagique que repose notre stratégie liée à notre sécurité, à notre mobilité et à notre tranquillité d’esprit.

Un CRM en infonuagique, mais à quel prix?

Dépendamment du CRM choisi et de la lourdeur de l’espace utilisé (en giga-octets), attendez-vous à payer entre 60 $ et 120 $ par mois. Ce sera toujours moins cher que le coût des nombreux classeurs qu’il aura remplacés (espace en pieds carrés, chauffage, assurances, taxes, tours de reins, etc.).

Quoi d’autre en infonuagique?

En plus des services d’hébergement sécurisé de données pour notre CRM, une multitude d’autres services d’hébergement en ligne peuvent s’avérer fort utiles dans le cadre de nos activités professionnelles (archivage, mobilité, transfert, etc.) :

  • Dropbox (Californie)
    Un service de stockage et de partage de copies de fichiers locaux en ligne.
  • Evernote (Californie)
    Permet de capturer, de stocker et de partager une note (texte, page web, photo, mémo vocal, note manuscrite, pièces jointes), dans n’importe quel environnement. Elles peuvent être triées dans des carnets, étiquetées, annotées, éditées, commentées et retrouvées par l’entremise d’un module de recherche.
  • iCloud (Californie)
    Un service offert par Apple et qui fonctionne selon les mêmes principes que les deux autres.

Les spécialistes de la conformité voient d’un œil assez positif les services de CRM et de banques de documents en ligne, mais tiennent à ce que cet hébergement de données se fasse au Canada. Par exemple, les CRM Repman, Kronos et IGeny répondent à cette exigence.

Un incontournable

Les caisses et les banques canadiennes ont été capables de réaliser ce qui, il y a quelques décennies à peine, était inconcevable. Elles ont réussi à mettre au point des canaux sécurisés qui permettent à tout client d’accéder en ligne (au moyen d’internet) à son compte bancaire et de vérifier en toute sécurité ses plus récentes transactions. Il peut ensuite les téléverser dans son logiciel comptable (Quicken, Money, Makisoft, etc.) et en extraire les renseignements : le bilan, le budget et les impôts se révèlent en quelques clics de souris. Tout le monde y gagne.

Dans un avenir rapproché, nos assureurs et courtiers voudront eux aussi conserver et augmenter leurs affaires avec nous en emboîtant le pas aux banques et en mettant en place d’incontournables canaux sécurisés pour nos CRM.

Le temps économisé et le gain de productivité serviront les intérêts de tous : clients, conseillers et fournisseurs.

Je rêve d’un grand projet pour tous

Ceux qui me connaissent savent que je médite sur l’obtention de ces canaux sécurisés et que cette question m’obsède. Les acteurs sont là, la technologie est éprouvée et les mentalités sont mûres.

Je crois le temps venu de réunir autour d’une même table des acteurs motivés, prospectifs et décisionnels des :

  • fournisseurs de CRM;
  • agents généraux;
  • compagnies d’assurance vie;
  • courtiers de fonds communs;
  • experts en cybertechnologie et cybersécurité.

Ce projet s’appellera : Intelligence et Profits pour Tou$.

Nous y reviendrons.


François Laporte est conseiller en sécurité financière. On peut le joindre à francois.laporte@cgocable.ca

Loading comments, please wait.