A A A
Justice

Un ex-conseiller écope de 116 000 $ d’amendes

23 octobre 2013 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Rocco Di Stefano a écopé d’amendes totalisant 116 000 $ après avoir plaidé coupable à 40 chefs d’accusation liés à une affaire de placement illégal qui remonte à 2008.

Cet ancien représentant en assurance et courtier en épargne collective peut s’estimer chanceux, car, dans sa poursuite initiale, l’Autorité des marchés financiers réclamait des pénalités de plus de 400 000 $.

Rocco Di Stefano a aidé les sociétés Sodexin Capital et Zema Finances à faire des placements sans prospectus, transmis des informations fausses ou trompeuses à propos d’une opération sur des titres et agi illégalement à titre de courtier en valeurs.

Cet individu profitait du fait qu’il a déjà été pasteur pour solliciter des investisseurs, à qui il vendait des placements prétendument sûrs. Les consommateurs étaient invités à libeller leurs chèques à son nom. Il a utilisé son statut de représentant en assurances pour contacter les veuves des assurés et leur offrir d’investir leur montant d’assurance dans Zema Finances.

La Chambre de la sécurité financière l’a radié à vie en juin 2008.

Quatre autres pseudo-conseillers, qui ont participé au stratagème de Di Stefano, ont déjà plaidé coupable à des infractions pénales similaires. Il s’agit de Roger Boileau (7 chefs), Michel Lebel (7 chefs), Jean-François Cantin (3 chefs) et Francine Lauzon (10 chefs). Des amendes totalisant 176  250 $ leur ont été imposées.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000