A A A
Justice

Un ex-conseiller écope d’une amende de 98 000 $

14 janvier 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


L’ex-conseiller Gennaro Natale a été condamné à une amende de 98 000 $ dans une affaire de placement illégal.

Au total, le tribunal l’a reconnu coupable de 17 chefs d’accusation :

* 9 pour avoir pratiqué illégalement l’activité de courtier en valeurs;

* 7 pour avoir aidé la société Progressive Management Limited (PML) à procéder à un placement sans prospectus

* 1 pour avoir transmis des informations fausses ou trompeuses à propos d’une opération sur des titres.

Rappelons que cet ancien conseiller en sécurité financière, représentant en épargne collective et planificateur financier a été radié l’an dernier des rangs de la Chambre de la sécurité financière dans la foulée de cette histoire.

À cause de ses manigances, ses clients qui ont été invités à faire des placements off-shore ont non seulement perdu de l’argent, mais ils ont été privés de leur recours au Fonds d’indemnisation des services financiers.

Basée aux Bahamas, PML se faisait passer pour une banque et offrait des pseudo-placements à court terme rapportant entre 10 % et 18 %. Résultat : les investisseurs ont été filoutés.

Certains des acolytes de Gennaro Natale ont déjà subi les foudres de la justice. En octobre 2013, Pierre (Pietro) Amato a écopé de 2 000 $ d’amendes. Quelques mois plus tôt, Anthony Riccio, Giuseppe Iaboni, Lance Townend et Karen Dance se sont vu imposer des amendes totalisant plus de 410 000 $.

À lire : Radié pour d’importants manquements à la déontologie

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000