A A A
Justice

Un ex-conseiller et son acolyte poursuivis

29 octobre 2013 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


L’ex-représentant en épargne collective Alain Laroche, son acolyte Nathalie Belleau et la société 9175-3178 Québec inc. devront se défendre de 25 chefs d’accusation en lien avec une histoire de placement illégal.

Ils font face à des amendes minimales totalisant 117 000 $.

Une enquête menée par l’Autorité des marchés financiers (AMF) démontre que plusieurs investisseurs lésés auraient été recrutés par Alain Laroche à même sa clientèle en épargne collective.

L’AMF reproche donc à Alain Laroche d’avoir aidé la société 9175-3178 Québec inc. à procéder à des placements illégaux sans prospectus visé (7 chefs), d’avoir fourni une information fausse ou trompeuse lors d’une opération sur titre à l’effet que ceux-ci étaient garantis (2 chefs) et d’avoir déclaré que les titres seront admis à la cote (2 chefs).

Pour sa part, Nathalie Belleau, dirigeante de la société 9175-3178 Québec inc., fait face à 7 chefs pour avoir aidé cette entreprise à procéder à des placements sans prospectus. Quant à la société 9175-3178 Québec inc., elle devra répondre de 7 chefs pour avoir procédé à des placements sans prospectus.

En avril 2012, Alain Laroche a écopé d’une amende de 20 000 $, de 5000 $ de frais et d’un mois de suspension pour conduite inconvenante et préjudiciable aux intérêts du public. Il travaillait alors à la succursale de Québec de Corporation Canaccord Capital. Cette sanction lui a été imposée par l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières.

Attention! Il ne faut pas confondre l’Alain Laroche dont il est question ici avec Alain Laroche, représentant en assurance de personnes et en assurance collective de personnes (certificat 119520) auprès du cabinet Alain Laroche Assurances Inc., et représentant de courtier en épargne collective (BDNI 1696031) auprès de la firme Hub Capital.

Loading comments, please wait.