A A A
Justice

Un faux conseiller écope d’une amende de 376 000 $

3 juin 2011 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Pour avoir abusé de la confiance de ses victimes, et pour leur avoir causé un préjudice important, un individu de Montréal est condamné à une amende quatre fois supérieure à l’amende minimale prévue par la loi. Hooshang Imanpoorsaid (aussi connu sous le nom de Hooshang Imanpour) devra débourser 376 000 $ a tranché le juge. Il a été reconnu coupable des 34 chefs d’accusation que l’Autorité des marchés financiers a portés contre lui.

M. Imanpoorsaid a été reconnu coupable d’avoir à 19 reprises agi illégalement à titre de courtier en valeurs et d’avoir à 13 reprises procédé à des placements illégaux. De plus, le juge l’a reconnu coupable d’avoir à deux reprises transmis des informations fausses ou trompeuses aux investisseurs en leur mentionnant que le placement était garanti.

Cet individu proposait à ses clients des titres d’emprunts assortis de taux d’intérêts pouvant atteindre 18 %. Il affirmait que ces titres d’emprunts servaient au financement de compagnies d’import-export. Ces entreprises, qui étaient prétendument à court de liquidités, devaient expédier des marchandises à destination de l’Iran.

Le faux courtier a trompé six investisseurs qui ont investit en tout 348 000 $. Ces derniers n’auraient malheureusement pas réussi à récupérer leur argent, indique l’AMF. Fait à signaler, ces personnes remettaient à M. Imanpoorsaid des chèques d’investissement libellés à son nom personnel.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000