A A A
Affaires

Un fossé générationnel

21 octobre 2011 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Que faire quand on est un jeune conseiller et qu’on a l’impression d’être entouré de dinosaures? Comment faire pour créer des liens avec les collègues plus âgés et faire avancer sa carrière. Comment franchir ce fossé générationnel?

Consultante, « coach » personnelle, auteure et collaboratrice à notre site jumeau Advisor.ca, Joanne Ferguson répond à ces questions.

Le cas de Shelly
J’ai 24 ans et je débute ma carrière dans l’industrie. Mon problème est qu’il me semble que je suis entourée et que l’industrie est peuplée de gens beaucoup plus vieux que moi. Il y a peu de jeunes conseillers desquels je peux m’inspirer pour ma carrière. Mes points de vue et mes approches me semblent très différentes de celles de mes collègues plus âgés. Pouvez-vous me donner des conseils sur la manière dont je peux franchir ce fossé générationnel? Je n’arrive pas à créer de liens avec mes collègues et je crains que ma carrière stagne.

Les conseils de Joanne
Oui, l’industrie a changé. Pendant des années, plusieurs firmes ont engagé des gens qui débutaient une deuxième ou une troisième carrière en devenant conseiller ou des conseillers d’expérience pour faire partie de leurs équipes. Mais, il y a quand même plusieurs jeunes qui arrivent aujourd’hui dans l’industrie.

Quand j’ai débuté, j’étais la plus jeune dans mon domaine (et j’avais moins de 24 ans) et je le suis restée longtemps. Je faisais simplement mon travail et je le faisais bien. J’ai toujours été à l’aise avec les personnes plus âgées que moi. Ils ont tant d’expérience et d’anecdotes à raconter. Ce que vous devez garder en tête, c’est que vous avez de nouvelles connaissances et que vous arrivez dans l’industrie avec de nouveaux yeux. Peut-être que de vous trouver un mentor serait une bonne façon de créer des liens avec vos collègues d’expérience, tout en apprenant.

Vous irez loin dans cette industrie si vous faites preuve de détermination, si vous avez un plan et que vous êtes dévouée à votre carrière. Il ne faut pas, dès le départ, trouver des excuses et se dire que ça ne fonctionnera pas. Pensez à ce dont vous avez besoin pour aller de l’avant et foncez! Si c’est le métier que vous voulez vraiment faire…

Posez-vous ces questions :

  • Quelle est votre vision d’avenir pour les trois à cinq prochaines années?
  • Quelles sont les trois étapes principales qui vous mèneront là?
  • Qu’est-ce qui vous permettra de mesurer vos progrès?
  • Quelles sont les actions qui vous permettront d’atteindre chacune de ces étapes?

Restez fidèle à vous-même!

Une autre chose qui pourrait vous aider est de mettre sur pied un groupe de discussion ou de réseautage pour les jeunes conseillers de l’industrie. Il y a sûrement d’autres conseillers qui ressentent la même chose que vous!

Loading comments, please wait.