A A A
Justice

Un investisseur écope d’une amende de 21 500 $

16 mai 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


L’investisseur Stéphane Elissalde, qui avait plaidé coupable à deux chefs d’accusation liés à des activités de manipulation de marché, devra acquitter une amende de 21 500 $. Il s’est aussi engagé à ne plus tenir de blogue ni publier sur internet des propos concernant les sociétés dont il est actionnaire ou les titres qu’il négocie.

L’homme avait déjà fait l’objet d’un avertissement de la part de l’Autorité des marchés financiers (AMF) en 2008 concernant certaines de ses activités, qui pouvaient ressembler à de la manipulation de marché.

Stéphane Elissalde négociait avec ses propres comptes de courtage direct. L’AMF lui reprochait d’avoir tenté de manipuler ou d’avoir manipulé le cours ou la valeur du titre d’une société en usant de « pratiques déloyales, abusives ou frauduleuses », indique l’organisme de réglementation dans un communiqué publié jeudi.

La juge de paix de la Cour du Québec pour le district de Montréal Dominique Benoit a récemment entériné le plaidoyer de culpabilité de l’accusé ainsi que la suggestion de la peine présentée par les parties, a précisé l’AMF.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques