A A A
Justice

Cocaïne et finance ne font pas bon ménage

14 mars 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

juge_jugement_verdict_justice_fraude_425Joao Pedro Reinhard, qui siégeait jusqu’à tout récemment au conseil d’administration de la Banque Royale – et à celui de Colgate-Palmolive – vient d’être forcé de démissionner, soupçonné d’avoir tenté de faire entrer de la cocaïne en sol canadien.

Le Financial Post, qui cite l’agence Bloomberg, rapporte que l’homme originaire de la Floride a été intercepté par la GRC le 23 février dernier à Mississauga, en Ontario, en possession d’une quantité non déterminée de poudre blanche. Il a immédiatement été accusé d’importation et de possession de cocaïne par les agents fédéraux.

La RBC a publié un communiqué jeudi dernier dans lequel elle confirme la démission « immédiate » de l’administrateur, qui était en poste au CA de la banque depuis l’an 2000.

Dans un échange de courriels entre le Financial Post et la banque, la porte-parole de la RBC Claire Holland a indiqué que l’institution n’émettrait aucun commentaire.

« Il s’agit d’un problème personnel entre les autorités et M. Reinhard », a-t-elle simplement ajouté.

La démission de Joao Pedro Reinhard survient environ un mois avant l’assemblée générale annuelle de la Banque Royale, qui aura lieu le 6 avril. Les accusations à son encontre ont aussi été portées un jour avant le dépôt des résultats de la banque au T2, le 24 février dernier.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques