A A A
Argent

Un mois de janvier musclé pour le revenu fixe

5 février 2014 | Dominique Lamy | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Après avoir affiché des rendements pour la plupart négatifs en 2013, les fonds communs canadiens qui investissent dans les titres à revenu fixe se sont bien comportés pendant le premier mois de 2014, alors qu’une volatilité accrue affectait les marchés boursiers du monde entier. La plupart des grands indices d’actions ont d’ailleurs terminé le mois en territoire négatif, révèlent les données préliminaires sur les fonds publiées par Morningstar Canada.

« Les deux premières semaines de 2014 ont été calmes sur les marchés boursiers, mais certaines manchettes négatives à la fin de janvier ont suscité un accroissement de la volatilité. La fuite vers la sécurité a commencé par de mauvais chiffres de croissance économique en provenance de la Chine, combinés à des préoccupations au sujet des dettes provinciales. Ces éléments ont eu un impact négatif sur les devises des marchés en développement, dont certaines se sont sévèrement dépréciées en l’espace de quelques jours, forçant les banques centrales à augmenter les taux d’intérêt pour arrêter leur chute », a indiqué l’analyste de fonds Achilleas Taxildaris.

Chacun des sept Indices de fonds Morningstar Canada qui mesurent les rendements regroupés des fonds obligataires a connu des augmentations en janvier, avec à leur tête les indices Morningstar Revenu fixe canadien à long terme et Revenu fixe canadien indexé à l’inflation, qui ont enregistré des gains respectifs de 5 % et 4 %. L’Indice de fonds Morningstar Revenu fixe canadien, dont les fonds sous-jacents sont les plus diversifiés parmi les catégories de fonds obligataires canadiens, a augmenté de 2,4 % pour le mois.

Les fonds de la catégorie Actions des métaux précieux, qui ont été les gros perdants de l’an dernier, ont eux aussi bénéficié de la volatilité du mois; l’indice de fonds qui piste ce groupe a connu une augmentation de 16,4 % en janvier.

Parmi les catégories d’actions canadiennes, le plus performant a été l’Indice Morningstar Actions de PME en majorité canadiennes, avec un accroissement de 0,7 %. L’Indice Morningstar Actions canadiennes a augmenté de 0,2 %, alors que les indices Actions en majorité canadiennes, Actions de PME canadiennes et Actions canadiennes de revenu ont chuté respectivement de 0,2 %, 0,3 % et 1 %.

Bien que le marché boursier canadien ait considérablement surclassé ceux des États-Unis et d’autres économies développées, les fonds canadiens qui ciblent les actions étrangères ont eu des rendements comparables aux fonds d’actions canadiennes en raison des effets de devises. L’Indice de fonds Morningstar Actions européennes a augmenté de 0,4 % pour le mois, en dépit des pertes de 2,6 % à 3,5 % enregistrées par les indices principaux d’actions en Allemagne, en France et au Royaume-Uni lorsque mesurés en devises locales. De même, les fonds de la catégorie Actions américaines ont eu en moyenne un rendement nul alors que l’Indice S&P 500 a perdu 3,5 % en dollars américains.

« Du fait de la dépréciation du dollar canadien, les fonds d’actions canadiennes ont eu beaucoup de difficulté par rapport à leurs homologues internationaux. Bien que le huard se soit lentement déprécié pendant toute l’année passée, il a perdu plus de 4 cents par rapport au dollar américain le mois dernier pour atteindre son point le plus bas depuis juillet 2009. Des chiffres faibles sur l’économie canadienne, combinés à une position moins ferme du gouverneur de la Banque du Canada Stephen Poloz, ont poussé le dollar canadien à la baisse », a ajouté M. Taxildaris.

Les fonds d’actions asiatiques se sont retrouvés en bas du tableau des rendements le mois dernier. Les Indices de fonds Actions d’Asie-Pacifique, Actions d’Asie-Pacifique excluant le Japon et Actions de la Grande Chine ont diminué respectivement de 0,6 %, 1,5 % et 1,8 %, alors que l’Indice de fonds Actions japonaises a chuté de 3,4 %.

Finalement, et parmi les catégories à plus grande diversification régionale, l’Indice de fonds Actions mondiales a augmenté de 0,2 %, alors que l’Indice de fonds Actions internationales a baissé de 1,4 %.

À lire aussi: Fonds de revenu flexible : une nouvelle approche de placement

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques