A A A
Dollar

Un mouvement pour limiter la rémunération des PDG

24 mai 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Travail-millionnaire-riche-lotto_425Le magazine français Libération a rassemblé quarante personnalités françaises de tous horizons afin qu’elles se prononcent sur les salaires des grands patrons, les plus riches d’entre eux formant le CAC 40, soit l’indice – comparable au Dow Jones – composé des 40 plus grosses sociétés françaises.

Les signataires, dont plusieurs proviennent du Parti socialiste (PS) du président François Hollande, demandent notamment que la rémunération maximale de ces PDG ne dépasse pas l’équivalent de 100 fois le salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic), soit 1 750 000 euros par année.

INÉGALITÉS

Pour justifier cet appel, les demandeurs affirment que l’autorégulation du marché ne fonctionne manifestement pas et que la rémunération moyenne des PDG français a atteint en 2015 4,2 millions d’euros (6,18 M$). Ils rappellent que l’OCDE et le FMI s’alarment depuis plusieurs années des inégalités sans cesse grandissantes entre les travailleurs et les décideurs.

Sous forme de lettre ouverte, les 40 signataires réclament carrément une loi qui, si elle venait à être adoptée, obligerait « la quasi-totalité des patrons du CAC 40 (et donc une très grande partie de leur comité exécutif) à baisser leur rémunération d’au moins 58 % », lit-on dans Libération.

La liste complète des signataires peut être consultée ici.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques