A A A
Établissements

Un outil pour bien évaluer le risque de volatilité

27 août 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Disponible en anglais depuis quelques semaines, la version française de la mise à jour 2015 des Directives d’application facultative concernant la classification du risque de volatilité à l’intention des gestionnaires d’organismes de placement collectif est désormais disponible sur le site de l’Institut des fonds d’investissement du Canada (IFIC).

Ces Directives, élaborées depuis 2003 par un groupe de travail composé de membres de l’IFIC, le Groupe de travail sur la classification du risque inhérent aux organismes de placement collectif, ont pour objectif de fournir aux gestionnaires d’organismes de placement collectif une méthode normalisée d’évaluation et de description du risque de volatilité.

Cette classification du risque utilise l’écart-type pour mesurer la dispersion du rendement par rapport à sa moyenne, une méthode remise en question par le gestionnaire de portefeuille Dan Hallett, plus tôt ce mois-ci.

« La réglementation actuelle encadrant la communication de l’information exige que les gestionnaires d’organismes de placement collectif publient le risque associé à chaque OPC, sans toutefois définir la notion de risque, indique l’IFIC dans un communiqué. Avec ces directives facultatives, il s’agit de s’assurer que toutes les parties prenantes aient un accès direct à la méthodologie couramment utilisée dans l’industrie. »

Rappelons que les OPC ont pour obligation d’indiquer la volatilité d’un fonds d’investissement dans un document intitulé Aperçu du fonds.

La rédaction vous recommande :

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.