A A A
Immobilier

Un post-boomer sur deux en mal d’épargne

27 mai 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

calculatrice_hypotheque_maison_immobilier_premier_achat_425Les deux tiers d’entre eux ont pourtant fermement l’intention d’accéder à la propriété et même rapidement, puisque deux sur cinq envisagent d’acheter une première maison dans les cinq ans à venir. C’est ce que révèle un sondage de la Banque CIBC mené auprès de jeunes Canadiens âgés de 18 à 34 ans.

Aux prises avec une multitude de défis financiers, 54 % des futurs acheteurs post-boumeurs ont déclaré que constituer la mise de fonds requise représente l’obstacle le plus important à l’accession à la propriété, tandis qu’environ la moitié d’entre eux craignent que l’insécurité d’emploi (53 %) et la hausse des prix de l’immobilier (46 %) nuisent à leur capacité d’acheter.

« Les post-boomeurs veulent devenir propriétaires et ils sont nombreux à planifier l’achat d’une maison au cours des prochaines années, mais ils sont confrontés à beaucoup d’obstacles et ont des priorités financières concurrentes, analyse Barry Gollom, vice-président, Prêts et hypothèques à CIBC. Il est important qu’ils rencontrent un conseiller et se fixent un échéancier réaliste s’ils veulent concrétiser leurs rêves d’accession à la propriété – ce n’est pas facile, mais c’est faisable. »

Alors que les post-boomeurs peinent à établir un budget pour l’achat d’une maison, une majorité (56 %) des Canadiens compatissent et estiment qu’il faut faire quelque chose pour aider cette nouvelle génération à accéder au marché de l’immobilier. En fait, les trois quarts des Canadiens (77 %) croient que l’achat d’une maison est plus difficile pour les jeunes Canadiens aujourd’hui que ce l’était pour les générations précédentes, selon un autre sondage de la Banque CIBC.

« Les jeunes Canadiens ne sont pas les seuls à penser que l’achat et l’entretien d’une maison représentent un défi pour leur génération, a ajouté M. Gollom. Les Canadiens de tous âges en conviennent et une majorité d’entre eux demandent qu’une aide soit mise en place. »

CHIFFRES CLÉS

  • 16 % des Canadiens de 18 à 34 ans ont déjà acheté une maison;
  • 44 % n’ont pas encore commencé à épargner pour leur mise de fonds;
  • 64 % déclarent que l’achat d’une maison fait partie de leurs projets;
  • 54 % estiment que réunir la mise de fonds représente l’obstacle le plus important à l’accession à la propriété;
  • 56 % des Canadiens affirment qu’il faut faire quelque chose pour aider les jeunes Canadiens à accéder au marché de l’immobilier.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques