A A A
Justice

Un pseudo-conseiller écope de 18 000 $ d’amendes

12 avril 2013 | La rédaction

  • envoyer
  • imprimer


Dans un procès par défaut au palais de justice de Salaberry-de-Valleyfield, le tribunal a imposé des amendes de 18 000 $ au pseudo-conseiller Bernard Simon Nagy.

Cet individu a été reconnu coupable de deux chefs d’accusation, l’un pour avoir aidé la société Joint Venture Company à effectuer un placement illégal, l’autre pour avoir illégalement exercé l’activité de courtier en valeurs.

La pénalité de 18 000 $ représente trois fois l’amende minimale sur chacun des chefs d’accusation. En effet, des facteurs aggravants ont été considérés dans l’imposition de cette peine : relation de confiance, importance du préjudice subi (perte de 11 000 $ US), gravité objective et conséquences sur les marchés financiers.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000