A A A
Dollar

Un pseudo-conseiller écope de 4000 $ d’amende

11 juillet 2013 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Une histoire de spéculation foncière se termine par une déclaration de culpabilité assortie d’une amende de 4000 $ pour le pseudo-conseiller Éric Landry.

Cet individu non inscrit sollicitait des investisseurs pour qu’ils achètent à bas prix des parcelles de terrain non développées, pour éventuellement les revendre à profit à des entrepreneurs une fois les infrastructures installées.

«Dans les faits, aucun transfert de propriété n’a été effectué. Les investisseurs ont perdu plus de 260 000 $ dans ce stratagème», indique l’Autorité des marchés financiers, qui a intenté cette poursuite.

Éric Landry a dû se défendre (en vain) contre deux chefs d’accusation pour exercice illégal de l’activité de courtier.

Un acolyte de Landry, Jean-François Demers, s’est moins bien tiré d’affaire. En septembre dernier, il a été reconnu coupable de 44 chefs d’accusation et condamné à payer 344 000 $ d’amendes.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000