A A A
Justice

Un pseudo-conseiller mis à l’amende

3 octobre 2012 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Pour avoir exercé l’activité de courtier en valeurs sans être inscrit à ce titre, Pierre (Pietro) Amato a écopé de 2000 $ d’amendes.

Ce pseudo-conseiller faisait partie de la bande liée à l’entreprise Progressive Management, des Bahamas, qui se livrait à des placements illégaux. Se faisant passer pour une banque, Progressive Management promettait aux investisseurs des taux d’intérêt variant entre 10 % et 18 % pour des placements de un ou trois ans.

En fait, il s’agissait d’un stratagème pour filouter les investisseurs, qui ont perdu de l’argent dans cette affaire. L’enquête de l’Autorité des marchés financiers n’a pas permis de déterminer le montant exact des pertes.

Pierre Amato succède ainsi à Anthony Riccio, qui a plaidé coupable en juillet dernier à 26 chefs associés à la vente illégale de placements, dont 15 pour avoir illégalement agi à titre de courtier ou de conseiller en valeurs. Il a écopé d’amendes de 295 000 $.

Pour sa part, Giuseppe (Joe) Iaboni a été condamné à payer des amendes totalisant 110 000 $ à la suite d’un plaidoyer de culpabilité pour 38 chefs d’accusation.

Deux autres individus, Lance Townend et Karen Dance, ont reçu des amendes de 6000 $ et de 1000 $, respectivement, pour des accusations similaires.

On attend des nouvelles du procès que subiront les conseillers d’opérette Jacques Caya, Gennaro Natale et Pierre Potvin.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000