A A A
Immobilier

Un Québécois sur deux songe à rénover sa maison

14 mai 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Alors que les beaux jours sont de retour, plus d’un Québécois sur deux songe à rénover sa propriété, révèle un nouveau sondage du Groupe Banque TD.

Réalisée par Environics Research Group du 20 janvier au 8 février auprès de 6 149 personnes de 18 ans ou plus, cette enquête d’opinion nationale indique que 54 % des répondants de la Belle Province envisagent d’effectuer des travaux dans leur maison actuelle ou d’en acheter une à rénover plutôt qu’une neuve ou en bon état.

Les trois principales raisons pour lesquelles ils veulent le faire sont les suivantes : augmenter la valeur de leur propriété (71 %); rehausser son apparence (60 %); améliorer son efficacité énergétique, par exemple en installant un appareil de chauffage plus moderne (36 %).

Inquiétude pour les coûts

« Beaucoup de clients nous disent qu’ils aiment leur quartier, mais que leur propriété actuelle n’est pas assez spacieuse ou que des améliorations pourraient y être apportées », commente Jean-François Laurin, directeur régional spécialiste hypothécaire à la TD pour l’est du Canada.

« Des situations comme celles-là incitent les propriétaires à faire un choix important, soit déménager ou rénover leur propriété actuelle, poursuit-il. Compte tenu des coûts et du stress occasionnés par le déménagement, la rénovation est assurément une option populaire parmi les Québécois. »

Toutefois, cette opération inquiète nombre d’entre eux, constate le sondage. Ainsi, près de sept répondants sur 10 (68 %) estiment que le coût des travaux est leur principale préoccupation. Pour les financer, 26 % affirment qu’ils puiseraient dans leur compte d’épargne libre d’impôt, alors que 37 % auraient plutôt recours à une ligne de crédit sur valeur domiciliaire.

Établir un plan étoffé

« Que vous embauchiez quelqu’un pour faire vos rénovations ou que vous les fassiez vous-même, il est primordial d’être souple pour réduire les soucis qui, souvent, accompagnent la rénovation d’une propriété », note Jean-François Laurin.

C’est la raison pour laquelle il faut prendre le temps de demander des conseils et d’établir un plan étoffé avant d’entreprendre un projet de rénovation domiciliaire, recommande-t-il.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.