A A A
Justice

Amende de 25 000 $ pour Gérard Turp

9 novembre 2010 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

justice_marteau_364Un ancien conseiller devra payer 25 000 $ d’amendes pour avoir enfreint la Loi sur les valeurs mobilières. En juin dernier, Gérald Turp avait été déclaré coupable d’avoir aidé la société 3965121 Canada inc. à procéder à un placement illégal sans prospectus.

L’amende qui lui a été imposée équivaut à cinq fois l’amende minimale prescrite par la loi pour ce type d’infraction. Elle « reflète la négligence dont il a fait preuve face à ses obligations de conseiller financier, et est de nature à dissuader les autres d’agir de la même façon ou à les encourager à plus de vigilance et de rigueur », a indiqué la juge Hélène Morin, de la Cour du Québec du district de Montréal, dans son jugement.

Des artistes floués dans l’affaire Gestion Guychar (Canada) inc.
Gérald Turp a été reconnu coupable relativement au dossier Gestion Guychar (Canada) inc. (voir notre article)

D’ailleurs, le procès pénal de trois autres individus liés à cette affaire, Richard Lanthier, Guy Charron et Huguette Gauthier, doit commencer en décembre. Ceux-ci font face à 458 chefs d’accusation de pratique illégale, de placement illégal et d’aide au placement illégal. L’Autorité des marchés financiers (AMF) réclame des peines d’emprisonnement et des amendes qui totalisent 8 290 000 $.

Gérald Turp est un rouage secondaire de ce pseudo-cabinet qui a fait perdre 10 millions de dollars à une centaine d’investisseurs dans une arnaque à la Ponzi.

Gestion Guychar sollicitait notamment des personnalités et des artistes québécois et leur vendait des billets à terme censés générer des rendements plus élevés que ceux qu’offraient les institutions financières.

Pour l’anecdote, le comédien Gérard Poirier aurait perdu 150 000 $. Son collègue Jean Leclerc, l’éditeur Alain Stanké et son épouse auraient également englouti plusieurs centaines de milliers de dollars dans Gestion Guychar. Dans le cas d’Alain Stanké, la perte atteindrait près d’un demi-million de dollars.

Depuis février 2007, Richard Lanthier, Guy Charron, Huguette Gauthier, Gérald Turp et les sociétés Turp DTD Consultants inc., 177889 Canada inc., 3330575 Canada inc. et 3965121 Canada inc. font également l’objet d’ordonnances de blocage, d’interdiction d’opérations sur valeurs et d’interdiction d’exercer l’activité de conseiller en valeurs.


Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000