A A A

Un recours collectif pour les conseillers victimes de Norbourg

18 mai 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(18-05-2006)L’Autorité des marchés financiers(AMF)est de nouveau prise à partie dans l’affaire Norbourg.

L’ex-représentant du Groupe Tandem, Francis Rosso, a décidé de passer à l’action en déposant au nom de tous les représentants(même ceux oeuvrant au sein des banques)une demande de recours collectif en Cour supérieure.Le conseiller, qui dit être victime du scandale financier Norbourg, et dont nous avons fait état des doléances et du travail d’enquête qu’il a mené depuis septembre 2005, a convaincu ses avocats du bien-fondé de sa requête.

Francis Rosso affirme avoir perdu plus de 170 000 $ dans cette sale affaire. Il dit parler au nom de 300 à 600 représentants financiers impliqués dans le dossier.

Au total, Francis Rosso et ses procureurs de la société Adams Gareau estiment que les conseillers ont perdu de 20 millions à 30 millions de dollars à la suite des malversations de Vincent Lacroix et consorts.

Rencontré lors de l’annonce officielle de la requête, M e Gilles Gareau a tenu à préciser que ce recours n’avait aucune incidence sur les autres déjà enclenchés, notamment le recours collectif au nom des épargnants floués de M e Larochelle. «J’insiste pour bien mettre en lumière qu’il s’agit ici d’un recours qui touchent uniquement les pertes financières encourues par les conseillers et que les petits épargnants ne seront affectés d’aucune manière par notre procédure», a fait savoir M e Gareau.

Incidemment, la demande de recours collectif de M e Larochelle qui vise l’AMF, et qui est évaluée à 130 millions de dollars, doit être entendue en juin au nom des investisseurs.

Tous les conseillers intéressés à s’inscrire au recours collectif de Francis Rosso doivent le faire par l’entremise du site des procureurs en charge de la requête à l’adresse suivante : www.adamsgareau.com. En suivant les instructions, le conseiller recevra par la suite une confirmation électronique de son inscription par courriel.

Loading comments, please wait.