A A A
Calculatrice

Un risque plus transparent

14 décembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Rendement_Bonification_Calcul_Calculatrice_V_425Il n’est pas toujours évident de comparer le risque associé à des fonds concurrents d’une même catégorie. Mais il sera bientôt uniformisé pour les milliers fonds communs et fonds négociés en Bourse (FNB) vendus au pays.

La réglementation en vigueur oblige les gestionnaires de fonds à indiquer le degré de risque de ces produits dans l’aperçu du fonds, selon l’échelle suivante :

  1. faible
  2. faible à moyen
  3. moyen
  4. moyen à élevé
  5. élevé

À l’heure actuelle, la méthode pour établir cette cote est laissée à la discrétion des gestionnaires des fonds communs et des FNB, précisent les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM). Il en résulte donc un manque d’uniformité.

TRANSPARENCE ACCRUE

Les ACVM viennent de publier les grandes lignes d’une méthode qui, lorsqu’elle sera adoptée, permettra d’uniformiser le degré de risque associé tant aux fonds de placement qu’aux FNB. 

Fruit d’une consultation lancée il y a deux ans, elle maintiendrait notamment les cinq catégories de risque existantes.

Une formule standardisée, basée sur un historique de placement de 10 ans, servira à déterminer le degré de risque des fonds communs. Ceux qui ont été lancés il y a moins d’une décennie devront « y substituer les données d’un indice de référence » et « vérifier s’il demeure raisonnable une fois par an » au minimum.

« L’introduction d’une méthode normalisée de classification du risque […] se traduira par une transparence et une uniformité accrues, ce qui permettra aux investisseurs de comparer plus facilement le degré de risque de placement », a affirmé Louis Morisset, président des ACVM et PDG de l’Autorité des marchés financiers.

Les conseillers ont jusqu’au 9 mars 2016 pour prendre connaissance de la méthode proposée et émettre leurs commentaires.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.